Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Difficultés du cinéma français

Question orale avec débat de - Culture

Question de ,

Diffusée le 25 mai 1993

M. Ivan Renar attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la francophonie sur les difficultés du cinéma français. Alors qu'il va être bientôt centenaire, le cinéma français traverse une crise importante. En dix ans, le nombre d'entrées a baissé de 85 millions. Les seuls films français en ont perdu 72 millions.

Seules remontent les productions américaines, et plus précisément hollywoodiennes. Plusieurs milliers de salles ont disparu. Des quartiers, des villes, des zones géographiques entières sont transformés en déserts cinématographiques à cause de la spéculation financière, la rentabilité immédiate et la concentration des distributeurs.

Cette situation risque d'être aggravée par les projets de mégacomplexes qui porteraient un coup fatal au pluralisme et aux salles de proximité. Il faut ajouter à ce constat les menaces que font peser les prétentions américaines dans le cadre des négociations du GATT. Le cinéma français dispose pourtant d'atouts non négligeables pour se développer : des salles modernes, un réseau d'écrans de proximité proche des spectateurs, une tradition et des pratiques culturelles qui ne demandent qu'à être enrichies.

En conséquence, il lui demande quelles mesures il entend mettre en oeuvre pour renforcer et développer le cinéma français.

Réponse de Culture

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 17 octobre 2022 à 22h00
Similarité de la question: 55% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 8 janvier 2018 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 31 décembre 1997 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 11 mai 2000 à 22h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 14 septembre 2020 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 14 octobre 2020 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 0%