Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Difficultés des hôpitaux et cliniques privés

Question écrite de M. Hervé Reynaud - Santé et prévention

Question de M. Hervé Reynaud,

Diffusée le 24 avril 2024

M. Hervé Reynaud attire l'attention de M. le ministre délégué auprès de la ministre du travail, de la santé et des solidarités, chargé de la santé et de la prévention sur les difficultés inédites que traversent aujourd'hui les cliniques et hôpitaux privés.

Tout d'abord, l'impact de l'inflation n'a pas été compensé à la hauteur des enjeux et de plus en plus d'établissements travaillent à perte. Ainsi, entre 2021 et 2023, pour le seul secteur privé, la part des structures en déficit est passée de 25 à 40 % et les prévisions annoncent près de 60 % d'ici la fin de 2024.

Par ailleurs, suite au revalorisations salariales dans la fonction publique, l'écart de salaire entre public et privé est aujourd'hui en moyenne de respectivement de 29 % et de 24 % pour les aides-soignants et les infirmiers de jour, et respectivement de 46 % et de 44 % pour les professionnels de nuit.

Un pas supplémentaire a été franchi à l'occasion de la nouvelle campagne tarifaire annoncée sans concertation et qui augmente les ressources de 4,3 % pour l'hôpital public et les fait stagner à 0,3 % pour l'hôpital privé.

L'argument ministériel qui s'appuie sur un soi-disant dynamisme du secteur privé en matière d'activité est erroné puisqu'il ne tient pas compte du rattrapage des soins post-covid auxquels les cliniques et hôpitaux privés ont très largement contribué, taux d'activité aujourd'hui en net recul.

Alors que l'hôpital privé représente 35 % de l'activité hospitalière dans notre pays pour seulement 18 % des dépenses d'assurance maladie et que le secteur assura un maillage territorial indéniable, particulièrement dans les zones en tension, il demande au Gouvernement une révision rapide des arbitrages de la campagne tarifaire 2024 afin de permettre à ces établissements de poursuivre leur mission de soins.

Réponse de Santé et prévention

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 1 mai 2024 à 22h00
Similarité de la question: 80% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 8 mai 2024 à 22h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 22 mai 2024 à 22h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 1 mai 2024 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 24 avril 2024 à 22h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 5 juin 2024 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 100%