Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Difficultés impactant l'efficacité de Pôle emploi

Question écrite de M. Roger Karoutchi - Travail, emploi, formation professionnelle et dialogue social

Question de M. Roger Karoutchi,

Diffusée le 8 juillet 2015

M. Roger Karoutchi attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social sur le constat fait par la Cour des comptes sur la situation actuelle de Pôle emploi dans un projet de rapport dévoilé par la presse. Les chiffres du chômage ne s'améliorent pas, notamment au regard des dernières données dévoilées par ses services.

Pôle emploi est censé être l'agence de référence en matière de lutte contre le chômage et des dysfonctionnements dans son efficacité sont problématiques pour les millions de chômeurs qui tentent de s'appuyer sur l'aide de ses agents. Ainsi, la Cour des comptes souligne que « Pôle emploi ne serait à l'origine directe de la reprise de l'emploi, selon les déclarations des demandeurs d'emploi, que dans 12,6 % des cas ».

Il s'inquiète d'un tel constat alors que, pour la métropole, les demandeurs d'emploi sont 3,55 millions en mai 2015, rien que pour la catégorie A. Il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'il compte prendre pour renforcer l'efficacité de Pôle emploi dans l'accompagnement des demandeurs d'emploi.

Réponse - Travail, emploi, formation professionnelle et dialogue social

Diffusée le 9 septembre 2015

La Cour des comptes a remis le 2 juillet 2015 un rapport public thématique consacré à Pôle emploi. Elle y souligne tout d'abord la complexité des missions exercées par cet opérateur, et en particulier celle de la gestion de la fusion entre l'ANPE et le réseau des ASSEDIC au moment même où le nombre de demandeurs d'emploi progressait très fortement.

Elle relève le maintien, dans ce contexte, de la qualité du service de l'indemnisation, avec plus de 90 % de premiers paiements dans les délais. Il convient également à cet égard de rappeler l'action du Gouvernement qui a accru les moyens dédiés à Pôle emploi, avec un renfort d'effectifs de 4 000 ETP décidés en deux vagues, en 2012 et 2013, afin de renforcer les capacités d'accompagnement des demandeurs d'emploi, en contrepartie d'une gestion budgétaire très rigoureuse de l'opérateur, qui s'est traduite par un plan de 100 millions d'euros d'économies de fonctionnement.

La Cour appelle par ailleurs à une amélioration des performances et des résultats de Pôle Emploi dans ses missions d'accompagnement des demandeurs d'emploi et des employeurs et d'intermédiation du marché du travail. Nombre des recommandations de la Cour à cet égard sont pleinement partagées par le ministère du travail et les partenaires sociaux, et sont d'ores et déjà prises en compte dans la convention tripartite 2015-2018 conclue entre l'État, l'UNEDIC et Pôle emploi : - le rapprochement des entreprises, avec le déploiement de 4 000 conseillers exclusivement dédiés à la relation avec les entreprises, notamment les PME ; - le renforcement de l'accompagnement des demandeurs d'emploi : avec le doublement d'ici à 2017 du nombre de demandeurs d'emploi bénéficiant d'un accompagnement intensif, et le redéploiement de 2 000 ETP d'ici à 2018 pour augmenter le temps de travail effectivement consacré au placement des demandeurs d'emploi et des entreprises - le renforcement de la qualité de l'entretien de diagnostic et le démarrage plus rapide de l'accompagnement par la mise en œuvre en 2016 de la dématérialisation de l'inscription et du nouveau parcours du demandeur d'emploi.

L'impact de ces mesures fait en outre l'objet d'un suivi régulier et précis, dans le cadre des instances de suivi de la convention tripartite, en vertu d'indicateurs ciblés et déclinés jusqu'au niveau des agences, afin de vérifier l'amélioration de la performance de Pôle emploi de mettre en œuvre les actions correctrices nécessaires.

Ces objectifs ambitieux doivent cependant s'inscrire dans le cadre de la stratégie, mise en œuvre depuis 2012, de différenciation des services de Pôle emploi et de ciblage de ses moyens vers les demandeurs d'emploi et les entreprises en ayant le plus besoin. Cette stratégie, également adoptée par les services publics de l'emploi allemand, britannique ou suisse, est nécessaire pour améliorer effectivement les résultats de Pôle emploi quant au retour à l'emploi des chômeurs, ce qui ne peut pas passer par la définition d'objectifs purement quantitatifs et généraux, tels que le nombre d'offres d'emploi collectées ou le nombre d'entretien réalisés.

Elle doit avoir pour corollaire le développement d'une palette de services numériques performants, à la disposition des demandeurs d'emploi et des employeurs les plus autonomes, et un système d'agrégation d'offres d'emploi reposant sur des partenariats avec une multiplicité d'acteurs, le lancement de l'emploi « store » en juillet dernier initiant une forte démarche stratégique en ce sens.

Questions similaires

Déposée le 10 décembre 2014 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 29 mai 2013 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 80%
Déposée le 19 décembre 2005 à 23h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 78%
Déposée le 19 décembre 2007 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 60%
Déposée le 19 décembre 2007 à 23h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 19 novembre 2007 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 82%