Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Difficultés des producteurs serristes

Question écrite de - Agriculture

Question de ,

Diffusée le 10 février 1993

M. Louis Minetti informe M. le ministre de l'agriculture et du développement rural de la colère des producteurs serristes à la veille de la campagne 1993. Les mêmes fautes que pour 1992 se préparent. Les serristes ne comprennent pas que la production de tomates du Maroc ait libre accès sur le marché communautaire entre le 21 décembre et le 31 mars, période où sont concentrés 88 p. 100 des envois espagnols vers les autres pays de la CEE comme d'ailleurs une partie significative de la production hivernale de la France.

Cette faute est à l'origine de la dramatique campagne de 1992 dont on sait que le prix moyen à la production en France a chûté de 24 p. 100 au cours de la campagne 1992 par rapport à 1991. Il rappelle à M. le ministre que, au début 1992, il avait effectué la même démarche auprès du Gouvernement. Celle-ci n'a pas été entendue.

On connaît la suite, c'est-à-dire la mévente. Cela est d'autant plus grave que c'est le Gouvernement de la France qui a encouragé les jeunes paysans à se positionner sur ce créneau, à investir en conséquence. Aujourd'hui, les dettes sont là, et les produits sont déloyalement concurrencés par des productions de pays tiers dont les salariés connaissent des conditions de vie indignes de notre temps.

Les revendications immédiates sont les suivantes : dès la fin janvier et le 15 février au plus tard ; stopper le libre accès au marché de la CEE ; moduler les échanges au niveau quantitatif, qualitatif et de prix, en fonction de la montée en production en France et dans la CEE ; production qui doit s'écouler à un prix production se situant autour d'un pole de 10 francs le kilo.

Ces revendications s'expriment pour l'immédiat en attendant des mesures à longue portée avec calendriers liant production-importation-exportation, prix de référence et pénalités aux contrevenants. Quelles démarches en urgence compte-t-il prendre auprès de la Communauté, ainsi qu'en France même ?

Réponse de Agriculture

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 10 février 1993 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 5 mai 1993 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 21 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 16 décembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 23 décembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 12 mai 1993 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 0%