Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Distribution d'assurances dommages par La Poste

Question écrite de - Économie

Question de ,

Diffusée le 19 mars 2004

Mme Gisèle Gautier attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur les inquiétudes des professionnels de l'assurance de Loire-Atlantique, concernant l'éventualité de distribution d'assurances dommages par La Poste. En effet, ce projet pourrait être envisagé dans le cadre de la prochaine signature du contrat de plan entre l'Etat et La Poste.

Aussi, La Poste risque de mettre en danger la pérennité des entreprises et l'emploi des agents généraux d'assurance ainsi que leurs collaborateurs. C'est pourquoi, les agents généraux d'assurance, comprenant la nécessité de maintenir un certain nombre de services, notamment en milieu rural, proposent la mise en place " de maisons de services au public ".

Ces structures regrouperaient dans un même lieu les services publics, mais également, des services au public proposés par des acteurs privés et des professionnels libéraux. Ces maisons permettraient, notamment, en milieu rural de maintenir divers services de proximité indispensables à nos concitoyens.

Il convient de souligner que les agents généraux d'assurance sont des spécialistes du conseil, dans le domaine de la prévention des accidents de la route, dans la lutte contre l'alcool au volant avec la prévention routière, mais aussi lors des catastrophes naturelles ou industrielles. Par conséquent, elle lui demande de bien vouloir lui préciser les intentions du Gouvernement sur l'ensemble de ce dossier, en souhaitant vivement qu'une concertation préalable des différentes parties concernées puisse être envisagée, permettant ainsi de rassurer l'ensemble des professionnels de l'assurance de dommages de Loire-Atlantique.

Réponse - Économie

Diffusée le 19 mars 2009

Les discussions relatives au prochain contrat de plan entre l'État et La Poste progressent et ont permis d'établir un diagnostic approfondi de la situation actuelle de La Poste et de son environnement, des enjeux à venir ainsi que des ambitions et des souhaits de l'entreprise. Le Gouvernement n'a donc arrêté à ce stade aucune décision structurante dans ces discussions, notamment en ce qui concerne le champ des activités de La Poste.

Ce contrat de plan devra avoir pour ambition la construction d'un groupe postal dynamique et performant, fournissant efficacement un service universel de qualité et relevant les défis posés par les évolutions rapides et multiples de son environnement. Rappelons en particulier que La Poste est progressivement amenée à affronter un contexte concurrentiel sur l'ensemble de ses métiers.

La question de l'extension éventuelle des activités de La Poste dans les services financiers sera examinée à l'aune de ces critères en veillant naturellement au respect des règles de concurrence ainsi qu'à l'équilibre et à la dynamique du secteur considéré. S'agissant de l'impact concurrentiel des différentes extensions de gamme des services financiers sollicitées par La Poste, et en particulier l'extension à l'assurance dommages, les services du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie travaillent actuellement à la détermination et à la quantification de l'impact sur le marché de telles extensions.

L'intérêt pour La Poste de telles extensions de gammes selon les conditions de production des produits (partenariat purement commercial, capitalistique ou activité détenue en propre) doit aussi être expertisé afin de déterminer l'intérêt des différentes solutions sous l'angle patrimonial. C'est sur la base de ces données objectives, à la fois du point de vue de l'impact concurrentiel et de l'intérêt patrimonial de l'État, que le Gouvernement fondera sa décision sur les souhaits exprimés par La Poste quant à la distribution de produits d'assurance dommages.

Avec ses 17 000 points de contacts, dont environ 14 000 détenus en propre, La Poste détient aujourd'hui un réseau de distribution très dense par rapport à ses principaux concurrents et aux acteurs économiques qui apportent des services quotidiens aux Français. Ce réseau de distribution est beaucoup plus étendu que celui d'autres services publics.

Par conséquent, leur association au sein de Maisons de service public ne semble pas susceptible d'apporter une solution d'ensemble pertinente pour le maintien d'un service postal de proximité au meilleur coût que les citoyens et les élus semblent appeler de leurs voeux. De telles associations ne doivent cependant bien entendu pas être exclues, mais leur opportunité doit être appréciée au cas par cas en fonction de leur pertinence.

L'association de prestataires publics et privés constitue une alternative qu'il convient d'examiner avec une grande attention. Néanmoins, ce sont les solutions de franchise chez des commerçants, du type Point Poste, qui semblent receler un potentiel beaucoup plus important, comme le montrent d'ailleurs les expériences de La Poste et, à plus grande échelle, celles de ses concurrents européens.

Compte tenu de l'autonomie de gestion de La Poste, l'État n'a toutefois pas à se prononcer sur le type d'acteur économique à privilégier dans la mise en place de tels partenariats. En tout état de cause, il paraît indispensable que La Poste et les acteurs concernés négocient au plus près du territoire et en étroite relation avec les élus locaux la forme et les modalités du maintien d'une offre de services en milieu rural.

Questions similaires

Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 82% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mars 2003 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mars 2003 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mars 2003 à 23h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%