Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Dotations aux départements pour le dépistage du cancer colorectal

Question écrite de M. Jean-Marc Todeschini - Santé

Question de M. Jean-Marc Todeschini,

Diffusée le 19 mars 2004

M. Jean-Marc Todeschini attire l'attention de M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées sur le retard pris dans le cadre du programme de généralisation du dépistage du cancer colorectal. Ce cancer touche plus de 33 000 personnes par an dont 16 000 morts, la généralisation du dépistage est devenue un enjeu de santé publique.

Alors que plus de 100 questions écrites ont déjà été posées sur ce sujet, et que la généralisation du dépistage devait être effective pour l'année 2003, aujourd'hui, seuls huit départements auraient reçu les dotations budgétaires promises. Il souhaiterait connaître ses intentions concernant le versement des dotations pour les autres départements.

Réponse - Santé

Diffusée le 19 mars 2012

Le dépistage du cancer colorectal constitue un des axes du plan national de lutte contre le cancer. A la suite d'une conférence de consensus analysant les résultats d'expériences internationales et françaises, l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (ANAES) a recommandé, en janvier 1998, la mise en place de ce dépistage chez les hommes et femmes âgées de cinquante à soixante-quatorze ans, sans facteur de risque particulier.

Ce dépistage repose sur la recherche de sang occulte dans les selles à l'aide du test Hémoccult II tous les deux ans, avec lecture du test centralisée et effectuée par des équipes entraînées. Une coloscopie doit être réalisée en cas de test positif. La participation de la population cible doit être d'au moins 50 % pour que la mortalité spécifique diminue de façon significative.

Le contrôle de qualité du programme est impératif. En 2002, vingt-deux départements pilotes ont été sélectionnés pour mettre en place le dépistage organisé du cancer colorectal, selon le cahier des charges établi avec l'appui du groupe technique national relatif à ce dépistage, et en accord avec les recommandations de l'ANAES.

Différents problèmes techniques ont dû et pu être résolus. Les départements sélectionnés bénéficient maintenant des financements nécessaires. Les formations des médecins généralistes chargés de remettre le test de dépistage, préalables indispensables au démarrage de cette action, sont en cours. Actuellement, huit départements pilotes proposent ce dépistage qui se met en place dans les quatorze autres départements retenus au premier semestre de l'année 2004.

Conformément aux préconisations du plan de lutte contre le cancer, ces expérimentations seront évaluées, ce qui permettra de définir une stratégie nationale de dépistage du cancer colorectal.

Questions similaires

Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 19 mars 2003 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 19 mars 2003 à 23h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 19 mars 2003 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 71%