Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Droits de l'homme à Djibouti

Question écrite de - Affaires étrangères

Question de ,

Diffusée le 24 novembre 1993

M. Jacques Rocca Serra appelle l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la situation des droits de l'homme à Djibouti. Il semblerait en effet que l'armée nationale djiboutienne se livre actuellement à de nombreuses exactions sur les populations civiles : assassinats, nettoyage ethnique de nombreux villages, interruption du ravitaillement de toute la population du nord du pays, etc.

Il lui demande en conséquence quelle est la situation exacte de ce pays et si les atteintes aux droits de l'homme sont confirmées. Le cas échéant, il lui demande quelles dispositions urgentes la France compte prendre afin de faire cesser ces exactions dans un pays envers lequel elle conserve une responsabilité morale déterminante.

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 29 décembre 1993

Réponse. - La France, qui est attachée à un règlement politique de la crise djiboutienne est, comme l'honorable parlementaire, préoccupée par la situation qui prévaut dans le nord du pays. Les opérations militaires lancées par les autorités de Djibouti n'ont pas permis l'établissement des conditions d'une paix durable, situation qui ne peut qu'être préjudiciable à la population civile et à l'Etat djiboutien en général.

La France n'entend pas s'ingérer dans les problèmes opposant les Afars aux Issas. Elle est cependant disposée, si les parties intéressées le jugent utile, à user de ses bons offices pour favoriser l'établissement du dialogue. Elle a marqué auprès des autorités djiboutiennes sa préoccupation s'agissant des populations du nord et a pris note de l'action engagée par le gouvernement de Djibouti à cet égard pour reprendre le dialogue avec les autorités traditionnelles dans le district de Tadjourah et remettre en marche certains services publics à l'intérieur du district.

Elle a reçu l'assurance qu'une enquête sur les exactions commises était en cours. La France espère que la libération concomitante des prisonniers détenus par le FRUD et les autorités djiboutiennes, le 1er décembre à Addis-Abeba, constituera le premier pas vers la reprise du dialogue entre les composantes de la société djiboutienne.

Questions similaires

Déposée le 13 octobre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 83%
Déposée le 20 décembre 2000 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 19 mars 2005 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 51%
Déposée le 19 août 2002 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 51%
Déposée le 6 novembre 1996 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 30 octobre 1996 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 65%