Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Enquête sur l'assassinat de militantes kurdes à Paris

Question écrite de M. Rémi Féraud - Europe et affaires étrangères

Question de M. Rémi Féraud,

Diffusée le 24 mars 2021

M. Rémi Féraud appelle l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur les suites données par le gouvernement français à l'enquête sur l'assassinat de trois militantes kurdes, Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylamez, le 9 janvier 2013 dans le 10e arrondissement de Paris. L'année suivante, la juge d'instruction chargée de l'affaire indiquait clairement que l'un des mobiles les plus plausibles de ce triple assassinat pouvait être mis en relation avec les activités supposées du tireur présumé en France au sein des services secrets turcs (MIT).

Dans une enquête publiée dans Le Journal du Dimanche le 14 mars 2021, un article révèle qu'un document de la justice belge apporterait un éclairage détaillé sur l'espionnage et les actions criminelles entreprises par les services turcs contre des opposants kurdes exilés en Europe. Il questionne le rôle que pourrait avoir joué l'ambassadeur turc en France, qui vient de quitter son poste.

La France ne peut se satisfaire du refus des autorités turques de répondre à la commission rogatoire adressée par le parquet, car cela reviendrait à tolérer que des assassinats politiques, commandités depuis l'étranger, puissent être commis dans notre pays. Suite à ces révélations, il souhaiterait savoir comment le ministère de l'Europe et des affaires étrangères, en lien avec la justice française et européenne, compte faire toute la lumière et enfin obtenir la vérité sur cet assassinat intolérable sur notre sol national.

Réponse - Justice

Diffusée le 5 mai 2021

Ces faits d'assassinat de trois militantes kurdes à Paris le 9 janvier 2013 ont fait l'objet d'une première information judiciaire ayant conduit, le 13 août 2015, à une mise en accusation devant la cour d'assises, du chef notamment d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste. Le procès devait se tenir du 23 janvier au 24 février 2017.

L'accusé décédait cependant le 17 décembre 2016, des suites d'une maladie, mettant fin à l'action publique. Par la suite, le 23 mars 2017, une nouvelle plainte était déposée contre X, avant qu'une nouvelle information judiciaire ne soit ouverte le 14 mai 2019, sur plainte avec constitution de partie civile des mêmes plaignants, des chefs de complicité d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation de crimes d'atteintes aux personnes.

Cette information judiciaire est toujours en cours, et il appartient donc au juge d'instruction saisi de faire la lumière sur ces faits.

Questions similaires

Déposée le 8 février 2023 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 37%
Déposée le 8 octobre 2018 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 17 juillet 2013 à 22h00
Similarité de la question: 41% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 10 mai 2021 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 7 septembre 2020 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 12 février 2014 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 16%