Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Enseignants résidents de l'école française F-Dolto

Question écrite de - Affaires étrangères

Question de ,

Diffusée le 1 décembre 1993

Mme Monique Ben Guiga appelle l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la situation des enseignants résidents de l'école française F.-Dolto qui subissent à nouveau, comme c'était le cas lors de l'année scolaire 1992-1993, des retards de paiement inacceptables. En effet, ces enseignants n'ont reçu à ce jour aucune attestation officielle de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger leur signifiant leur appartenance au corps des enseignants titulaires, résidents et détachés.

Ils ont pourtant rempli et envoyé dans les temps requis, dès fin septembre 1993, les documents nécessaires à l'élaboration de leurs contrats. Cette situation est d'autant polus regrettable qu'elle se reproduit cette année encore et que l'école française est à jour de sa participation au titre de l'année 1993 pour les salaires de résidents. Elle lui demande quelles mesures il envisage de prendre pour remédier à ces retards de paiement.

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 23 février 1994

Réponse. - Le ministre des affaires étrangères regrette que les enseignants nouvellement recrutés par l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger subissent à nouveau des retards dans le paiement de leurs traitements. Afin de remédier à cette situation, l'agent comptable de l'AEFE a adressé, dès fin septembre 1993, un télégramme circulaire demandant que leur soient versés des acomptes pour le service fait, dans l'attente d'une régularisation qui sera effective, selon le cas, en janvier ou en février 1994.

Des solutions sont à l'étude pour raccourcir les circuits et accélérer les procédures de traitement des contrats et de liquidation des rémunérations, de sorte que les enseignants résidents qui seront recrutés à la rentrée de 1994 n'aient pas à souffrir des mêmes difficultés.

Questions similaires

Déposée le 21 juin 1989 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 1 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 10 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 20 avril 1994 à 22h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 56%
Déposée le 30 mars 1994 à 22h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 47%
Déposée le 19 novembre 2002 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 25%