Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Enseignement des langues anciennes

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 15 avril 1992

M. Auguste Cazalet souhaiterait attirer l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'éducation nationale et de la culture, sur la vive inquiétude suscitée auprès des professeurs de lettres, des élèves et de leurs parents du fait des lourdes menaces pesant sur l'enseignement des langues anciennes.

Il lui demande les mesures qu'il envisage de prendre afin de sauver ces enseignements qui appartiennent aux sources vives de notre culture.

Réponse - Éducation

Diffusée le 2 décembre 1992

Réponse. - Dans sa déclaration du 23 avril 1992 et sa conférence de presse du 29 juin 1992, le ministre d'Etat, ministre de l'éducation nationale et de la culture a présenté les orientations et les décisions qu'il a prises dans le domaine de la rénovation pédagogique des lycées. Les mesures retenues, qui ont fait l'objet d'une large concertation avec les partenaires habituels du système éducatif, s'appliquent en classe de seconde à la rentrée 1992, en classe de première à la rentrée 1993 et en classe terminale à la rentrée 1994.

Les séries conduisant au baccalauréat général et au baccalauréat technologique à partir de la classe de première sont organisées de manière plus large et plus cohérente (cf. arrêtés du 10 juillet 1992, Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 32 du 6 août 1992). Pour ce qui est de la voie générale, elle comporte désormais trois séries : ES (économique et sociale), L (littéraire) et S (scientifique).

En plus des enseignements obligatoires, les élèves pourront choisir, selon les séries, une ou plusieurs options. Dans les séries de la voie générale, les options offertes aux élèves sont de deux types : 1° les options du premier groupe permettent aux élèves de se donner un profil d'études particulier au sein de chaque série.

Elles seront dotées d'un coefficient important à l'examen du baccalauréat ; 2° les options du second groupe permettent aux élèves d'élargir le champ de leur intérêt et de leur formation générale. S'agissant en particulier de la place de l'enseignement des langues anciennes, elle est pleinement reconnue dans le cadre de la rénovation pédagogique des lycées.

En classe de seconde, les élèves ont la possibilité de choisir une ou deux langues anciennes en tant qu'option obligatoire. Des instructions ont par ailleurs été données aux recteurs par la note de service n° 92-164 du 25 mai 1992 afin de permettre aux élèves ayant déjà pratiqué avec profit une langue ancienne au collège et souhaitant la continuer au lycée de suivre cet enseignement à titre facultatif.

En classes de première et terminale, les langues anciennes peuvent être notablement valorisées en série L (littéraire) par la possibilité de choisir le latin ou le grec en matière complémentaire de formation générale dans le cadre des enseignements obligatoires, et en option du premier groupe avec un horaire renforcé et un fort coefficient à l'examen, ce qui permet à un élève motivé par l'étude de ces langues d'acquérir un profil particulier dans ce domaine.

En séries L (littéraire) ES (économique et sociale) et S (scientifique), les langues anciennes peuvent être choisies en tant qu'option du second groupe, permettant ainsi aux élèves d'acquérir une ouverture culturelle et des éléments essentiels pour la compréhension des fondements de notre civilisation.

Questions similaires

Déposée le 13 mai 1992 à 22h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 29 janvier 1992 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 février 1992 à 23h00
Similarité de la question: 49% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 29 avril 1992 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 18 mars 1992 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 12 février 1992 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 100%