Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Enseignement des langues étrangères

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Éducation

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 19 avril 2007

M. Jean-Louis Masson attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le fait que le Gouvernement a réaffirmé, à plusieurs reprises, sa volonté de promouvoir une véritable diversité dans l'enseignement des langues étrangères. Les pouvoirs publics se sont notamment inquiétés du recul de l'apprentissage de la langue allemande.

Il attire cependant son attention sur le fait que des examens et des concours en nombre croissant imposent l'anglais comme langue principale obligatoire. Cette priorité donnée à une langue revient finalement à inciter très fortement les élèves à la choisir comme première langue, faute de quoi, ils risquent d'être pénalisés ultérieurement.

Il souhaiterait donc qu'il lui indique s'il ne conviendrait pas de mettre un terme par voie réglementaire et officielle à toutes les pratiques qui conduisent à avantager les élèves ayant choisi la langue anglaise tout au long de leurs études.

Réponse - Éducation

Diffusée le 19 avril 2012

Le développement de l'enseignement des langues vivantes constitue un enjeu majeur de notre système éducatif, comme l'a rappelé le Président de la République en lançant le débat national sur l'avenir de l'école. Des propositions pour améliorer l'apprentissage et la maîtrise des langues par les jeunes Français sont actuellement à l'étude dans le cadre de la préparation du projet de loi d'orientation qui sera présenté au Parlement au début de l'année 2005.

Son débat permettra à la représentation nationale de fixer les priorités qui s'imposeront au système éducatif. Il convient de rappeler les principes qui ont guidé jusqu'à présent l'action du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche : la diversification du choix des langues vivantes offertes aux élèves et aux familles est encouragée dans le cadre de parcours linguistiques cohérents de l'école au lycée ; l'apprentissage d'une langue vivante étrangère est obligatoire dès l'école primaire et les parents sont libres d'exercer leur choix de langue pour leurs enfants en fonction de l'offre disponible localement ; pour répondre à une demande pressante des familles - qui voudraient systématiquement faire apprendre l'anglais à leurs enfants - un dispositif de classe bilingue est expérimenté dans plusieurs académies selon le principe suivant : dès lors qu'une autre langue que l'anglais est abordée en école primaire, la possibilité est offerte aux élèves de commencer à apprendre l'anglais en sixième tout en continuant à bénéficier de l'enseignement de la langue vivante étudiée dans le premier degré ; au diplôme national du brevet, les élèves peuvent être évalués au choix parmi neuf langues vivantes étrangères ; de même, quarante-cinq langues sont proposées au baccalauréat.

Pour autant, force est de constater que les réglementations ou dispositifs que l'on met en oeuvre ne peuvent pas tout. La volonté de nos concitoyens, exprimée par les souhaits des familles, contribue à ce que l'anglais occupe une place prépondérante dans le système éducatif français : quelle que soit l'offre proposée par ailleurs dans les établissements, plus de 95 % des élèves de l'enseignement secondaire apprennent l'anglais en première ou en seconde langue.

Questions similaires

Déposée le 19 novembre 2002 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 45%
Déposée le 19 mars 2005 à 23h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 19 juin 2002 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 30 juin 1999 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 6 mai 2015 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 19 mars 2005 à 23h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 71%