Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Enseignement de l'histoire de l'art à Nice

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 19 janvier 2001

M. Jacques Peyrat souhaite attirer l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur l'absence au sein de la faculté de Nice de cursus universitaire en histoire de l'art. Dès lors, les étudiants de la cinquième ville de France et de ses environs sont obligés de quitter leur région afin d'intégrer d'autres facultés, Aix-en-Provence, Grenoble ou Paris.

Il faut savoir que jusqu'en 1993, l'UFR lettres et sciences humaines de Nice proposait un cycle d'études de deux ans, prisé, reconnu et sanctionné par un diplôme universitaire en histoire de l'art et archéologie (DUHAA). Celui-ci a pourtant été supprimé sans qu'il ne soit proposé de cursus complet en contrepartie.

Face à cette injustice, la direction de la culture de la ville de Nice a essayé de combler le vide laissé par cette suppression en proposant notamment divers cycles de conférences. Un partenariat très actif a ainsi été établi avec l'Ecole du Louvre sur la base de cours décentralisés. Toutefois, ces heureuses initiatives ne sauraient remplacer un cursus universitaire complet, réclamé par le corps enseignant et qui serait de surcroît très apprécié par un public adulte.

Aussi, au moment où des textes de loi se multiplient dans le domaine de l'éducation artistique, il lui demande de bien vouloir envisager la création d'un cursus universitaire complet en histoire de l'art au sein de la faculté des lettres et sciences humaines de Nice.

Réponse de Éducation

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 4 mai 1988 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 1 avril 2020 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 6 juillet 1988 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 1 juillet 1987 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 1 mars 2000 à 23h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 juillet 1991 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 0%