Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Enseignement des sciences et technologies industrielles

Question écrite de M. Jean-Jacques Lozach - Éducation

Question de M. Jean-Jacques Lozach,

Diffusée le 19 octobre 2002

M. Jean-Jacques Lozach attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur les inquiétudes exprimées par nombre d'enseignants suite à l'annonce des dispositions envisagées dans le projet de réforme du lycée. Il prévoit de rendre facultatif, en seconde, l'enseignement des sciences et technologies industrielles (STI) alors que cette filière constitue un atout majeur pour notre économie et pour l'avenir des jeunes qui en sont issus.

En proposant de réduire de manière importante le nombre d'heures d'enseignement, c'est l'ensemble de la filière scientifique et technologique à caractère industriel qui est dévalorisé. Les excellents résultats qu'elle apporte en matière d'insertion professionnelle et de développement de nouvelles technologies, indispensables au maintien d'un tissu industriel dense et innovant, devraient pourtant conduire à la renforcer dans sa mission.

Le choix du Gouvernement est donc particulièrement surprenant et appelle des réponses claires sur ses intentions. Aussi, il lui demande s'il entend maintenir ses projets qui affaibliraient considérablement la filière STI et réduiraient, à plus long terme, les capacités d'innovation et de développement industriel de notre pays.

Réponse - Éducation

Diffusée le 19 octobre 2011

Les séries STI (sciences et technologies industrielles) et STL (sciences et technologies de laboratoire) deviendront les séries STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable), STL et STD 2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) à compter de la rentrée 2011 en classe de première et de la rentrée 2012 en classe terminale.

Conformément à la volonté du Président de la République, l'offre d'enseignement technologique, notamment de la série STI, a été modernisée afin de créer un véritable parcours technologique, permettant de déboucher, bien davantage qu'aujourd'hui, sur les métiers d'ingénieur et de technicien supérieur.

Au-delà de l'affirmation de l'objectif de poursuite d'études, qui se traduit notamment par une polyvalence technologique accrue des enseignements, la réforme des séries STI et STL se caractérise par l'orientation progressive des élèves et leur accompagnement personnalisé. L'ensemble de cette modernisation devrait inciter de nombreux élèves à choisir des formations technologiques industrielles revalorisées.

S'agissant des enseignements d'exploration dans la nouvelle classe de seconde, la place de la culture technologique a été préservée avec la préoccupation de poursuivre l'objectif d'égale dignité des voies de formation. Afin de renforcer les mécanismes d'orientation progressive, les enseignements d'exploration technologiques occupent un volume horaire moins important que les précédents enseignements de détermination.

En effet, ils n'ont pas vocation à apporter des connaissances nécessaires à la poursuite d'études en cycle terminal mais, au contraire, à faire découvrir une discipline à des élèves parfois indécis. Par ailleurs, le choix de plusieurs enseignements d'exploration technologiques en classe de seconde est permis, par dérogation : afin de favoriser une meilleure connaissance des enseignements technologiques en classe de seconde, les élèves qui le souhaitent peuvent suivre un enseignement d'exploration supplémentaire à condition de choisir deux enseignements d'exploration technologiques.

S'agissant du cycle terminal, la modernisation des séries STI et STL a entraîné une réduction des horaires d'enseignement technologique pour des raisons pédagogiques liées aux objectifs de formation. En effet, la finalité des formations technologiques étant désormais clairement la poursuite d'études et non l'insertion professionnelle directe, les enseignements technologiques ne doivent plus laisser de place à l'apprentissage strictement professionnel, qui exigeait d'importants volumes horaires.

C'est pourquoi les volumes horaires des enseignements technologiques ont légèrement diminué dans le cycle terminal. L'ensemble de la réforme de la classe de seconde et du cycle terminal des séries STI et STL a pour ambition de redonner à la voie technologique une place plus conforme aux besoins de la société.

Par conséquent, un nombre croissant d'élèves et de leurs familles devraient se convaincre, dans les années à venir, d'opter pour une voie technologique devenue véritable voie d'excellence et permettant aux élèves des poursuites d'études réussies en lien avec l'innovation et le développement industriel.

Questions similaires

Déposée le 19 septembre 2012 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 79%
Déposée le 19 novembre 2003 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 90%
Déposée le 19 octobre 2012 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 90%
Déposée le 19 septembre 2012 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 82%
Déposée le 19 novembre 2004 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 84%
Déposée le 19 septembre 2012 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 88%