Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Etat des routes nationales 126 et 112

Question écrite de - Équipement

Question de ,

Diffusée le 10 juillet 1996

M. Georges Mazars appelle l'attention de M. le ministre de l'équipement, du logement, des transports et du tourisme sur l'état des routes nationales 126 et 112. Concernant la RN 126, permettant le rapprochement du deuxième bassin d'emploi de la région Midi-Pyrénées (Castres-Mazamet) et de la métropole toulousaine, un avant-projet sommaire a été réalisé pour la mise à deux fois deux voies de cet axe, mais son échéancier est si lointain que ce bassin n'aura sûrement pas survécu à son enclavement.

Par ailleurs, l'un des liens indispensables au rapprochement du nord et du sud du Tarn est le réseau routier, et, au coeur de ce réseau, la RN 112 (Albi-Castres-Mazamet), épine dorsale du département. Or cette voie supportant un trafic moyen de l'ordre de 12 000 véhicules par jour, dont plus de 15 p. 100 de poids lourds, n'est en rien prise en compte par l'Etat, même pas pour la création de créneaux de dépassement.

En outre, la sécurité des Tarnais, objectif majeur, devrait, à elle seule, constituer un arguement suffisant à la prise en compte de ces observations. En conséquence, il souligne l'urgente nécessité de prévoir les crédits pour le réaménagement des RN 126 et 112 et lui demande de bien vouloir lui indiquer quelles dispositions il envisage de prendre, et de lui en préciser les délais.

Réponse - Équipement

Diffusée le 30 octobre 1996

Réponse. - Le ministre de l'équipement, du logement, des transports et du tourisme est tout à fait conscient de l'importance que revêt une liaison routière performante reliant, d'une part, la métropole régionale au bassin de Castres-Mazamet, et, d'autre part, les pôles d'Albi, Castres et Mazamet entre eux. 300 MF sont inscrits au titre du XIe Plan sur les routes nationales 126 et 112, soit un niveau d'investissement de plus du double de celui du plan précédent.

Depuis le début du contrat de plan, c'est d'ores et déjà près de 125 MF qui ont été investis sur la liaison entre Toulouse et le bassin de Castres-Mazamet. Les différentes sections de la rocade de Castres font l'objet d'études et de travaux significatifs, avec la mise en service prochaine de la partie située entre la RN 126 et la route départementale 56 et les enquêtes préalables aux travaux sur les parties sud-est et nord-ouest.

Le raccordement avec l'autoroute A-68, au départ de l'agglomération toulousaine, se poursuit grâce à la réalisation de la bretelle de Verfeil qui doit être mise en service avant la fin de l'année. Après négociations avec le département de la Haute-Garonne, la déviation de Verfeil devrait être soumise également à l'enquête publique dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, pour l'aménagement de la RN 112 entre Albi, Castres et Mazamet, puis vers Béziers, une étude globale est entreprise dans le cadre d'un avant-projet sommaire d'itinéraire. Dans l'attente des résultats, l'Etat a financé la rectification de virages à La Vernière pour un montant de 5 MF. Les travaux devraient commercer au début de l'année 1997, après achèvement des acquisitions foncières.

Vers Béziers, en Languedoc-Roussillon, c'est un montant de 155 MF qui est inscrit au contrat de plan pour l'aménagement de la RN 112 entre Béziers et le Tarn. Le ministre de l'équipement, du logement, des transports et du tourisme souhaite que ces liaisons essentielles pour le développement économique et la structuration du département du Tarn fassent l'objet d'un effort particulier au cours des prochains contrats de plan et qu'elles soient traitées de manière prioritaire au titre du contrat de plan à venir.

Afin de traiter de façon cohérente l'itinéraire entre Toulouse et Castres, il apparaît indispensable qu'une concertation s'accentue plus étroitement entre les deux départements de la Haute-Garonne et du Tarn. Celle-ci ne pourra que renforcer le caractère prioritaire de cette liaison. Enfin, il convient de souligner l'effort financier exceptionnel de l'Etat pour la réalisation de certains projets qui bénéficiaient par ailleurs d'une participation du Fonds européen de développement régional.

Cet effort devra être relayé par l'ensemble des collectivités, dans le but de mobiliser un maximum de moyens pour l'aménagement de ces axes indispensables au développement local.

Questions similaires

Déposée le 11 octobre 1995 à 23h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 57%
Déposée le 9 novembre 1988 à 23h00
Similarité de la question: 52% Similarité de la réponse: 46%
Déposée le 23 juillet 1997 à 22h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 58%
Déposée le 9 avril 1986 à 22h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 22 novembre 2000 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 4 novembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 43% Similarité de la réponse: 53%