Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Exonération dans les zones franches urbaines

Question écrite de - Économie

Question de ,

Diffusée le 19 juillet 2004

M. Michel Thiollière attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie quant aux règles d'exonération applicables pour les zones franches urbaines. Selon l'article 44 octies du code général des impôts, il est précisé que les contribuables exerçant une activité non sédentaire dans une zone franche urbaine, telle que définie par la loi n° 96-987 du 14 novembre 1996, peuvent bénéficier de l'exonération s'ils emploient une personne à temps plein ou s'ils exercent 25 % de leur chiffre dans la zone en question.

Il souhaite mettre en avant plus particulièrement les difficultés pour les professions libérales (médecins, infirmiers...) de respecter pleinement ces conditions, au regard de la nature même de leur activité qui nécessite des déplacements fréquents. Il souligne que le maintien de la vitalité économique de ces zones et l'implantation durable d'activités sont nécessaires pour rendre attractifs ces territoires et ces quartiers prioritaires.

Il demande donc ce que le Gouvernement envisage pour que ces spécificités professionnelles puissent être prises en compte dans les principes d'exonérationn et si ces critères d'obtention peuvent faire l'objet d'un nouvel examen.

Réponse de Économie

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 19 janvier 2010 à 23h00
Similarité de la question: 48% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 24 mars 1999 à 23h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 2 février 2000 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 15 décembre 1999 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 9 juillet 1997 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 mars 2002 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%