Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Extension de l'exonération de la vignette automobile aux véhicules 4x4

Question écrite de M. Bernard Fournier - Économie

Question de M. Bernard Fournier,

Diffusée le 19 janvier 2004

M. Bernard Fournier appelle l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur l'étendue de l'exonération de la vignette automobile aux véhicules des particuliers. Les véhicules de type 4x4 ont été exclus du bénéfice de cette mesure. Bien que les conseils généraux soient les bénéficiaires du produit de cette taxe, le principe d'égalité devant l'impôt impose que l'Etat encadre les règles dans lesquelles les exonérations de fiscalité sont accordées.

Par ailleurs, une mauvaise information a conduit les possesseurs de 4x4 à omettre d'acheter leur vignette pour 2001, entraînant ainsi des frais de pénalité de retard : il y a là une certaine injustice. Aussi, il le remercie de lui indiquer dans quelle mesure l'administration fiscale pourrait remiser ces frais de pénalité, puisque la bonne foi des possesseurs de 4x4 n'est pas mise en cause, et aussi, il souhaite savoir si le Gouvernement est disposé à envisager l'extension de l'exonération de la vignette pour 2002 aux propriétaires de ce type de véhicules.

Réponse - Économie

Diffusée le 19 janvier 2006

L'article 6 de la loi de finances pour 2001 n° 2000-1352 du 30 décembre 2000 exonère de taxe différentielle sur les véhicules à moteur les voitures particulières, les camping-cars et les véhicules spécialement aménagés pour le transport des personnes handicapées, et les autres véhicules d'un poids total autorisé en charge n'excédant pas 2 tonnes, dont les personnes physiques sont propriétaires ou locataires en vertu d'un contrat de crédit-bail ou de location de deux ans ou plus.

Il n'est pas envisagé d'étendre le bénéfice de ces dispositions aux véhicules dits utilitaires d'un poids total autorisé excédant 2 tonnes qui, de par leurs caractéristiques techniques, ont plus naturellement vocation à être affectés à une activité professionnelle. Par ailleurs, une extension de l'exonération en fonction de l'usage effectif des véhicules à des fins strictement personnelles ne manquerait pas de susciter des demandes reconventionnelles.

Elle serait en outre d'une mise en oeuvre délicate dès lors que le critère de l'usage à des fins personnelles ne peut être contrôlé, au vu des éléments figurant sur la carte grise notamment. C'est pourquoi il n'est pas envisagé d'y réserver une suite favorable.

Questions similaires

Déposée le 25 octobre 2000 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 77%
Déposée le 20 décembre 2000 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 78%
Déposée le 19 janvier 2002 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 77%
Déposée le 13 décembre 2000 à 23h00
Similarité de la question: 55% Similarité de la réponse: 77%
Déposée le 19 janvier 2005 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 77%
Déposée le 19 janvier 2006 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 78%