Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Extension aux maîtres de l'enseignement privé de la préretraite progressive

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 27 octobre 1993

M. Edouard Le Jeune attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la cessation progressive d'activité qui est la transposition pour les fonctionnaires d'une disposition existant dans le secteur privé : la préretraite progressive. Les maîtres contractuels de l'enseignement privé ayant la qualité d'agents non titulaires de l'Etat sont exclus de la préretraite progressive mise en place dans le secteur privé.

N'étant pas fonctionnaires, ils ne peuvent prétendre au bénéfice de la cessation progressive d'activité mise en place par l'ordonnance no 82-297 du 31 mars 1982. Régulièrement prorogée, notamment par la loi no 89-18 du 13 janvier 1989, la mesure n'a pas été appliquée aux maîtres de l'enseignement privé car elle n'avait pas un caractère permanent et n'était pas, de ce fait, incluse dans les " règles générales " visées à l'article 15 de la loi du 31 décembre 1959.

Depuis 1982, les gouvernements successifs ont toujours donné ce motif pour refuser la transposition, promettant que si la mesure était pérennisée, elle leur serait alors appliquée au titre du principe de parité prévu par la loi. La cessation progressive d'activité a été pérennisée par l'article 97 de la loi no 93-121 du 27 janvier 1993.

Les maîtres de l'enseignement privé attendent la réalisation de l'engagement pris à leur égard, faute de quoi ils seraient désormais les seuls salariés exclus du bénéfice de la préretraite progressive. Il lui demande, en conséquence, quelles dispositions il envisage de prendre afin de remédier à cette situation.

Réponse - Éducation

Diffusée le 15 décembre 1993

Réponse. - La loi du 27 janvier 1993 pérennise le régime de la cessation progressive d'activité, dont ne bénéficient pas encore les maîtres de l'enseignement privé. La prise en compte de ces maîtres, qui représenterait un coût budgétaire de 100 millions de francs, fera l'objet d'un examen prioritaire dans le cadre du projet de finances pour 1995.

Questions similaires

Déposée le 15 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 93% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 1 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 92% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 3 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 93% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 10 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 80% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 82% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 10 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 100%