Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Famine en Afrique

Question écrite de - Premier ministre

Question de ,

Diffusée le 22 juin 1994

M. Alfred Foy attire l'attention de M. le Premier ministre sur la situation catastrophique qui règne en Afrique. Déstabilisés par les guerres et la sécheresse décennale, l'Ethiopie, le Soudan, l'Erythrée et la Somalie sont confrontés à une telle pénurie alimentaire que près de 15 millions de personnes sont menacées de famine.

Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer quelles mesures d'urgence la France entend adopter pour remédier à cette situation intolérable.

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 2 novembre 1994

Réponse. - C'est à juste titre que l'honorable parlementaire est préoccupé par la situation humanitaire et alimentaire des pays de la Corne de l'Afrique. Le Gouvernement français est conscient de la précarité nutritionnelle des populations de cette région soumise à des variations climatiques de grande ampleur (alternance de sécheresse et de pluies diluviennes) qui obèrent l'exploitation régulière et efficace des terres arables.

A ces aléas naturels s'ajoutent les conséquences matérielles et humaines des conflits armés dans la région de l'Ogaden en Ethiopie, dans les provinces du sud du Soudan et en Somalie, où aucune perspective de réconciliation entre les clans rivaux ne se dessine. Seule l'Erythrée est aujourd'hui épargnée par les irrédentismes ethniques et religieux qui agitent la Corne de l'Afrique.

Mais après trente ans de guerre, le pays ne pourra se redresser que progressivement et avec l'aide internationale. La France est préoccupée par les risques de famine qui menacent l'ensemble de ces pays. Au Soudan, les besoins alimentaires étaient estimés en juin 1994 à 575 000 tonnes, en Erythrée à 255 000 tonnes, en Ethiopie à 1 200 000 tonnes.

L'aide internationale, par le biais des Nations unies et de l'Union européenne, a permis de satisfaire les besoins les plus immédiats. La France, pour sa part, a toujours répondu positivement aux appels d'urgence. En 1994, face à la gravité de la situation, elle s'est particulièrement mobilisée. A titre d'exemple, son aide en faveur de l'Ethiopie a été augmentée de 50 p. 100.

En Somalie, cependant, bien que la famine ait été enrayée, la situation alimentaire demeure précaire, mais la distribution d'une aide d'urgence française de 11 000 tonnes prévue depuis 1993 n'a pu être effectuée en raison de l'insécurité et des risques de détournement. En cas d'urgence, la France est disposée à en confier la distribution au PAM.

Dans l'ensemble, l'aide alimentaire de la France en faveur des populations des pays de la Corne de l'Afrique s'est élevée, en 1994, à 16 000 tonnes de céréales et à 4 millions de francs en produits diversifiés (sucre, huile). D'une manière générale, la France entend poursuivre son action, unanimement appréciée, en matière alimentaire afin d'éviter une situation de famine dans la région.

Questions similaires

Déposée le 19 avril 2000 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 19 août 2007 à 22h00
Similarité de la question: 48% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 20 février 1991 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 19 février 2012 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 77%
Déposée le 5 août 1992 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 22 juillet 2019 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 0%