Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Financement du dispositif de soins et d'accueil des toxicomanes

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 15 mai 1991

Mme Jacqueline Fraysse-Cazalis attire l'attention de M. le ministre des affaires sociales et de la solidarité sur la situation du dispositif de soins et d'accueil des toxicomanes, dont le financement est de la compétence de l'Etat. En conséquence de la régularisation budgétaire de mars dernier, était prévue une réduction de 5 p. 100 des crédits qui lui sont destinés.

Si cette décision, irresponsable aux yeux de tous ceux qui oeuvrent dans ce domaine, a heureusement été révisée, il reste que l'évolution des crédits actuellement prévue (2,9 p. 100 sur l'ensemble de l'année) est insuffisante, d'autant plus que l'on assiste à une augmentation générale de l'activité des centres d'accueil, que les listes d'attente s'allongent dans les centres de post-cures et que les prises en charge des toxicomanes séropositifs ou malades du SIDA se multiplient.

L'organisation délibérée d'une telle pénurie de moyens face à des besoins grandissants, est d'évidence en parfaite contradiction avec le programme français de lutte contre la drogue, annoncé il y a moins d'un an à grand renfort de publicité, lequel retenait notamment - mesure 22 - le principe de doubler les capacités d'accueil et de prise en charge des toxicomanes.

Par conséquent, elle lui demande de dégager d'urgence des moyens supplémentaires conséquents, afin de permettre aux institutions concourant à la prévention et aux soins de la toxicomanie d'assumer leur mission.

Réponse - Santé

Diffusée le 21 août 1991

Réponse. - L'annulation de crédits intervenue sur le chapitre 47-15 n'a pas eu d'incidences sur les budgets des centres spécialisés pour toxicomanes. En effet, grâce à un redéploiement interne au chapitre 47-15 et à l'utilisation de crédits interministériels de lutte contre la toxicomanie, le ministère de la santé a accordé au dispositif spécialisé, cette année comme l'année précédente, le taux d'évolution fixé pour l'ensemble du secteur médico-social, à savoir 2,9 p. 100, permettant le maintien des moyens et le fonctionnement de ces structures dans des conditions normales.

En outre, des crédits interministériels affectés par la délégation générale à la lutte contre la drogue et la toxicomanie au ministère de la santé permettront de mettre en oeuvre, sur plusieurs années, les mesures sanitaires et sociales figurant dans le plan gouvernemental de lutte contre la drogue annoncé en mai 1990.

Questions similaires

Déposée le 17 avril 1991 à 22h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 1 mai 1991 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 avril 1991 à 22h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 29 janvier 1992 à 23h00
Similarité de la question: 39% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 24 avril 1996 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 19 février 2010 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 68%