Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Financement de la prévention de l'alcoolisme

Question écrite de - Santé

Question de ,

Diffusée le 21 octobre 1992

M. Roger Husson attire l'attention de M. le ministre de la santé et de l'action humanitaire sur la réduction que le Gouvernement envisagerait, des crédits alloués à la prévention de l'alcoolisme. Tout d'abord, une telle démarche est à l'opposé de la politique affichée ostensiblement par le ministère de la santé et contredit les objectifs définis par lui.

Par ailleurs, les comités départementaux de prévention de l'alcoolisme sont dans l'obligation de réduire les activités de leurs consultations d'hygiène alimentaire et d'alcoologie (C.H.A.A.) et de procéder à des licenciements. Une réduction des crédits reviendrait à menacer des emplois, mais surtout à décourager les bénévoles et en définitive à mettre en péril la vie même du mouvement associatif.

Réponse - Santé

Diffusée le 3 février 1993

Réponse. - La prévention de l'alcoolisme est une des priorités du Gouvernement. Le ministre de la santé et de l'action humanitaire est conscient que cette action ne peut être envisagée que dans la continuité et la durée. Les centres d'hygiène alimentaire et d'alcoologie et les comités départementaux de prévention de l'alcoolisme ont obtenu en 1992 une enveloppe globale (142 427 088 francs) reconduite sans que celle-ci ait été affectée par le gel des crédits qui a porté sur d'autres chapitres d'intervention du ministère de la santé et de l'action humanitaire.

Par ailleurs, les crédits affectés au financement de l'Association nationale de prévention de l'alcoolisme ont été portés de 1 049 000 francs à 1 402 000 francs. Cette augmentation témoigne de l'intérêt porté par les pouvoirs publics au travail de prévention en matière de lutte contre l'alcoolisme.

Questions similaires

Déposée le 16 septembre 1992 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 9 août 1989 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 19 juillet 1989 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 12 juillet 1989 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 12 juillet 1989 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 26 juillet 1989 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 66%