Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Français de l'étranger : assurance en cas d'accident de voiture au cours de vacances en France

Question écrite de - Économie

Question de ,

Diffusée le 7 août 1991

M. Charles de Cuttoli attire l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et du budget, sur les conditions dans lesquelles les Français résidant habituellement dans un Etat membre de la C.E.E. (notamment en République fédérale d'Allemagne, à Berlin) sont couverts par une assurance en cas d'accident de voiture durant leurs vacances en France.

Il lui expose qu'il n'existe pas dans certains pays de la C.E.E., et notamment en R.F.A. (à Berlin), de contrat d'assurance " défense-recours ". En conséquence, en cas d'accident en France, l'assureur étranger de ces Français ne peut se substituer à eux ni effectuer les démarches nécessaires à la récupération de l'indemnité due par l'assureur français de l'auteur de l'accident.

Nos compatriotes doivent effectuer ces démarches eux-mêmes auprès de l'assureur français et, le cas échéant, avancer les frais de procédure nécessaires. Il lui demande de bien vouloir lui faire connaître si, soit le droit communautaire, soit le droit interne français permettent de remédier à cette situation.

Dans la négative, il lui demande de bien vouloir lui faire connaître si un projet de loi habilitant le fonds de garantie contre les accidents de la circulation à intervenir en faveur de nos compatriotes ne pourrait être envisagé.

Réponse - Économie

Diffusée le 20 novembre 1991

Réponse. - En matière d'assurance automobile, tout assuré titulaire d'un contrat de responsabilité civile, seule garantie obligatoire prévue par la loi, peut s'il le souhaite souscrire une garantie protection juridique pour mettre en cause la responsabilité de quiconque à l'origine du préjudice qu'il a subi.

Cette garantie peut également être mise à profit pour obtenir une plus juste appréciation de l'indemnité proposée par l'assureur du responsable. Cette garantie " protection juridique " accessoire des contrats de responsabilité civile ou contrat à part entière permet la prise en charge par l'assureur, dont la garantie est mise en jeu, des frais engagés pour le recours ou la défense de l'assuré, y compris les honoraires de l'avocat ainsi que les frais du médecin assistant l'assuré.

Lorsqu'un automobiliste français se rend à l'étranger s'il ne bénéficie pas d'une garantie " protection juridique " ou si elle ne joue pas, il est obligé de régler à ses frais les démarches nécessaires contre le responsable dans le but de se défendre s'il est mis en cause. De ce fait, il se trouve dans une situation comparable à celle décrite par l'honorable parlementaire d'un automobiliste français résidant dans un Etat membre de la Communauté européenne qui n'a pu souscrire une telle garantie.

Actuellement, ni le droit communautaire ni le droit français ne peuvent en l'état des textes modifier cette situation ni imposer la souscription d'une telle garantie qui demeure facultative. A ce jour, aucun projet de loi habilitant le fonds de garantie contre les accidents de la circulation ou tout autre organisme à intervenir en cas d'absence d'une garantie " protection juridique " n'est à l'étude.

Cependant, il est certain que les dispositions de la loi n° 89-1014 du 31 décembre 1989 portant adaptation du code des assurances à l'ouverture du marché européen, qui introduisent notamment la libre prestation de services en assurance de dommages, pourraientavoir pour effet d'inciter les entreprises européennes à proposer une telle garantie.

Questions similaires

Déposée le 29 juillet 2019 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 30 janvier 2019 à 23h00
Similarité de la question: 45% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 19 décembre 2008 à 23h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 9 décembre 2019 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 3 décembre 2018 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 14 novembre 2018 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 71%