Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Fusion de communautés d'agglomération et retrait des syndicats mixtes d'appartenance

Question écrite de Mme Christine Herzog - Transition écologique et cohésion des territoires

Question de Mme Christine Herzog,

Diffusée le 6 mars 2024

Mme Christine Herzog rappelle à M. le ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires les termes de sa question n°09639 posée le 04/01/2024 sous le titre : " Fusion de communautés d'agglomération et retrait des syndicats mixtes d'appartenance ", qui n'a pas obtenu de réponse à ce jour.

Elle s'étonne tout particulièrement de ce retard important et elle souhaiterait qu'il lui indique les raisons d'une telle carence.

Réponse - Collectivités territoriales et ruralité

Diffusée le 24 avril 2024

Le I de l'article L. 5216-7 du code général des collectivités territoriales (CGCT) est applicable en cas de fusion entre deux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) aboutissant à la création d'une nouvelle communauté d'agglomération. Il dispose que si des communes concernées par cette fusion sont membres d'un syndicat mixte, et si la communauté d'agglomération qui résulte de la fusion est intégralement comprise dans le périmètre de ce syndicat mixte alors, pour toutes les compétences obligatoires (I de l'article L. 5216-5 du CGCT) ou facultatives (II du même article) exercées par la nouvelle communauté d'agglomération, la fusion vaut retrait de ces communes du syndicat mixte.

Pour les autres compétences, la communauté d'agglomération est substituée au sein du syndicat aux communes qui la composent. Les compétences listées au IV et au IV bis du même article (eau, assainissement des eaux usées, gestion des eaux pluviales urbaines, gestion des milieux aquatiques et prévention des innondations) font l'objet de dispositions particulières.

Introduites par la loi n° 99-586 du 12 juillet 1999 relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale, les dispositions du I et du II de cet article ont vocation à s'appliquer dans les cas où les communes ont transféré des compétences à un syndicat, dès lors que ces compétences relèvent soit des compétences obligatoires des communautés d'agglomération, soit de leurs compétences anciennement optionnelles (devenues facultatives), à l'exception de celles listées aux IV et IVbis du même article.

Elles visent à donner à la communauté d'agglomération l'opportunité de prendre le contrôle sur l'exercice de ses compétences sur l'intégralité de son périmètre. La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République a complété l'article L. 5216-7 du CGCT par un nouvel alinéa (V), aux termes duquel : « Le présent article est également applicable lorsqu'un établissement public de coopération intercommunale fusionné pour constituer la communauté d'agglomération était membre d'un syndicat mixte.

» Il en résulte l'application de l'article L. 5216-7 dans les cas d'une fusion de deux communautés d'agglomération en une unique communauté d'agglomération. Le juge administratif a eu l'occasion de confirmer cette analyse, dans un cas qui concernait l'application du II de l'article L. 5216-7 du CGCT, le périmètre de la communauté d'agglomération fusionnée n'étant en l'espèce pas intégralement inclus dans celui du syndicat.

Le Conseil d'Etat est toutefois venu préciser qu'« il résulte de la combinaison du I, du II et du V de cet article que lorsqu'un établissement public de coopération intercommunale est fusionné pour constituer une communauté d'agglomération alors qu'il est membre d'un syndicat mixte, la fusion vaut retrait du syndicat mixte pour les compétences listées aux I et II de l'article L. 5216-5 du CGCT" (CE, 5 février 2020, n° 433308).

Sous réserve de l'appréciation souveraine du juge administratif pour le I de l'article L. 5216-7 du CGCT, il semble donc que le V de ce même article emporte bien application de l'ensemble des dispositions de l'article aux cas de fusion de communautés d'agglomération, membres d'un même syndicat mixte.

Une fois créée, la communauté d'agglomération fusionnée pourra solliciter son adhésion au sein des syndicats mixtes de son choix, sur le fondement de l'article L.5211-18 du CGCT.

Questions similaires

Déposée le 3 janvier 2024 à 23h00
Similarité de la question: 39% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 janvier 2007 à 23h00
Similarité de la question: 31% Similarité de la réponse: 55%
Déposée le 11 octobre 2023 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 2 août 2023 à 22h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 19 novembre 2011 à 23h00
Similarité de la question: 39% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 28 septembre 2020 à 22h00
Similarité de la question: 26% Similarité de la réponse: 0%