Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Grève des médecins spécialistes

Question écrite de - Santé

Question de ,

Diffusée le 19 février 2010

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées sur l'information parue à la page IV du Figaro - Economie du 17 octobre 2002 selon laquelle : environ 60 % des spécialistes libéraux ont suspendu leurs activités le 16 octobre dernier pour protester contre la dégradation de leurs conditions d'exercice, selon les deux syndicats à l'origine du mouvement ".

Il le remercie de bien vouloir lui indiquer si des négociations ont été à ce jour engagées pour répondre à l'attente des médecins spécialistes libéraux.

Réponse - Santé

Diffusée le 19 mars 2002

L'honorable parlementaire attire l'attention sur la situation des médecins spécialistes libéraux. Il convient tout d'abord de préciser que c'est le tarif des consultations des médecins spécialistes qui n'a pas été revalorisé depuis près de huit ans et non pas le montant des honoraires. Il est cependant exact que le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées a fait part de sa vive préoccupation devant une telle situation et, au cours du second semestre 2002, a cherché à favoriser un climat de négociation favorable afin d'aboutir à une juste revalorisation des tarifs conventionnés, dans le respect des objectifs de dépense votés par le Parlement dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale.

Le Gouvernement tient à rappeler qu'un accord vient d'être signé le 10 janvier dernier entre les caisses nationales d'assurance maladie et quatre des cinq syndicats médicaux, parties à la négociation conventionnelle, soit environ 90 % des médecins adhérents à un syndicat représentatif. Le Gouvernement se réjouit de cet accord qui traduit un changement radical des relations entre les syndicats de médecins et les caisses d'assurance maladie.

Cet accord, qui doit être traduit dans les meilleurs délais et, en tout état de cause avant le 31 mars 2003, dans une nouvelle convention médicale associant médecins généralistes et spécialistes, permet une revalorisation de la consultation spécialisée, qui passera de 22,87 euros à 23 euros au 1er février prochain.

Une consultation approfondie sera fixée à 26 euros au plus tard le 31 mars, et à 28 euros au 1er octobre, en fonction des constatations faites en matière d'évolution des volumes d'actes : un niveau d'expertise sera créé pour valoriser les consultations de seconde intention, dont le tarif sera fixé à 40 euros.

Des revalorisations spécifiques seront mises en oeuvre pour les psychiatres, les neuropsychiatres et les neurologues, ainsi que pour certaines consultations de nourrissons, pour les médecins généralistes. Enfin, la mise en oeuvre de la classification des actes cliniques est programmée pour le 1er janvier 2005 permettant une rémunération tenant compte du contenu et de la nature de l'acte réalisé.

Elle sera précédée, à compter du le 1er janvier 2004, de celle concernant les actes techniques à laquelle sera allouée un financement de 180 millions d'euros. Cette démarche a été amorcée dès le 1er juin 2002 par la revalorisation sensible des actes d'accouchement ainsi que des astreintes des anesthésistes et des obstétriciens dans les établissements de santé privés.

Ces augmentations tarifaires significatives s'inscrivent clairement dans une volonté de revalorisation du secteur I conventionnel. Plutôt qu'un élargissement du secteur II et du droit à dépassement qui lui est associé, les partenaires conventionnels ont préféré s'engager à la signature d'un accord de bon usage des soins permettant de définir les conditions dans lesquelles pourra être facturé un dépassement exceptionnel pour exigence particulière du patient.

Questions similaires

Déposée le 19 avril 2012 à 22h00
Similarité de la question: 55% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 6 décembre 1989 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 51%
Déposée le 19 mars 2011 à 23h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 19 avril 2008 à 22h00
Similarité de la question: 47% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 19 mars 2009 à 23h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 81%
Déposée le 19 février 2007 à 23h00
Similarité de la question: 52% Similarité de la réponse: 76%