Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Implication de l'école dans la formation au permis de conduire

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 19 avril 2011

M. Michel Esneu attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le projet du président du Conseil national de la sécurité routière qui propose d'impliquer davantage l'école dans la formation au permis de conduire. Il s'agit de faire prendre aux jeunes une plus grande conscience des dangers de la route.

Une initiation précoce au code de la route pourrait favoriser une responsabilisation avec une prise de conscience des limites à ne pas dépasser. Les moniteurs d'auto-école seraient détachés et rémunérés pour intervenir dans les classes. Il lui demande si les pouvoirs publics envisagent de donner suite à ce qui semble une bonne idée.

Réponse - Éducation

Diffusée le 19 mai 2002

L'école est largement impliquée dans l'éducation à la sécurité routière, de l'école primaire au collège, où elle donne lieu à un enseignement obligatoire sous la responsabilité des enseignants, intégré à l'ensemble des champs disciplinaires et décliné en fonction d'objectifs concrets : faire prendre conscience aux jeunes des dangers de la route ; leur donner des connaissances et leur inculquer des comportements réfléchis ; permettre un apprentissage de la responsabilité.

Une attestation de première éducation à la route est délivrée à l'issue de l'école primaire. Au collège, cet apprentissage est renforcé et validé par l'obtention de deux attestations scolaires de sécurité routière (ASSR), conformément aux termes du décret du 30 avril 2002. Ces attestations constituent des étapes importantes, puisque l'ASSR de premier niveau, passée en classe de 5e, est un préalable obligatoire aux trois heures de conduite qui permettent d'obtenir le brevet de sécurité routière ; l'ASSR de second niveau, passée en classe de 3e, est désormais obligatoire pour s'inscrire à l'épreuve théorique du permis de conduire.

Questions similaires

Déposée le 3 septembre 1997 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 31%
Déposée le 20 octobre 1999 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 41%
Déposée le 10 septembre 1997 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 61%
Déposée le 11 avril 2018 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 54%
Déposée le 19 février 2011 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 46%