Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Imposition d'un seuil pour la création des groupes d'élus dans les conseils généraux

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Intérieur

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 20 mai 2015

M. Jean Louis Masson rappelle à M. le ministre de l'intérieur les termes de sa question n°15059 posée le 26/02/2015 sous le titre : " Imposition d'un seuil pour la création des groupes d'élus dans les conseils généraux ", qui n'a pas obtenu de réponse à ce jour. Il s'étonne tout particulièrement de ce retard important et il souhaiterait qu'il lui indique les raisons d'une telle carence.

Réponse - Intérieur

Diffusée le 6 juillet 2016

La possibilité de création de groupes d'élus dans les conseils départementaux est prévue par l'article L. 3121-24 du code général des collectivités territoriales. Cet article permet à ces groupes de bénéficier de moyens matériels et en personnel et de disposer d'un droit d'expression dans le bulletin d'information générale.

Cette possibilité est également prévue pour les conseils régionaux et les communes de plus de 100 000 habitants. Le législateur n'a pas fixé d'effectif minimum pour constituer un groupe. Toutefois, selon les termes de l'article L. 3121-24 précité, un élu ne pourrait à lui seul constituer un groupe. La juridiction administrative a reconnu aux assemblées délibérantes la faculté de fixer, dans le règlement intérieur, sous le contrôle du juge de l'excès de pouvoir, un effectif minimum de conseillers pour la constitution d'un groupe d'élus (CAA de Marseille, 6 juillet 2004, n°  00MA01374 ; CAA de Nancy, 4 juin 1998, n°  97NC02102).

Il appartient au juge administratif d'apprécier le cas échéant l'erreur manifeste d'appréciation, dans l'hypothèse où le seuil minimum requis par le règlement intérieur de l'assemblée délibérante pour constituer un groupe apparaissait aux élus trop élevé. Dans son arrêt du 4 juin 1998 précité, la Cour administrative d'appel de Nancy a rappelé que l'exigence d'un nombre minimum de membres pour constituer un groupe ne porte, par elle-même, atteinte ni à la liberté d'information et d'expression, ni aux droits et prérogatives particulières qu'à titre individuel les élus qui ne font pas partie d'un groupe tiennent de leur qualité de membres d'une assemblée délibérante.

Il n'est donc pas envisagé à ce stade de prévoir des mesures particulières sur les moyens donnés aux élus n'appartenant pas à un groupe d'élus.

Questions similaires

Déposée le 25 février 2015 à 23h00
Similarité de la question: 37% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 août 2009 à 22h00
Similarité de la question: 45% Similarité de la réponse: 80%
Déposée le 19 avril 2007 à 22h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 80%
Déposée le 15 septembre 2021 à 22h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 61%
Déposée le 1 décembre 2021 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 61%
Déposée le 20 octobre 2021 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 55%