Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Imposition des parkings dans les immeubles collectifs

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Budget

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 19 juillet 2011

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique sur le fait que dans certains cas, la personne qui loue un parking dans un immeuble collectif est assujettie à la taxe d'habitation et dans d'autres cas, à la TVA. Il souhaiterait qu'il lui indique comment la différence est faite entre les deux régimes.

Par ailleurs, si le parking est un emplacement non matérialisé dans un immeuble collectif, il souhaiterait savoir s'il y a lieu également à paiement de la TVA.

Réponse - Économie

Diffusée le 19 août 2006

Les conditions d'imposition à la taxe d'habitation et à la TVA résultent de modalités d'appréciation différentes. S'agissant tout d'abord de la taxe d'habitation, il résulte des dispositions combinées des articles 1407-1-1° et 1409 du code général des impôts que les garages sont imposables à cette taxe dans la mesure où ils constituent une dépendance de l'habitation.

Tel est, en règle générale, le cas des garages et emplacements de stationnement servant à abriter les véhicules utilisés à titre personnel par les contribuables dès lors qu'ils sont réservés à l'usage privatif des intéressés et qu'ils sont situés à proximité de l'habitation, étant précisé que les garages situés à une adresse différente de l'habitation ne sont imposables que s'ils se trouvent à moins d'un kilomètre de celle-ci.

S'agissant de la TVA, les locations d'emplacements pour le stationnement des véhicules constituent des prestations de services soumises effectivement à cette taxe conformément aux dispositions de l'article 261 D. -2° du code général des impôts, quelle que soit la nature du véhicule pour le stationnement duquel l'emplacement est loué et quels que soient les caractéristiques ou le type de cet emplacement (garages individuels, boxes ou simples emplacements).

Il est également indifférent que la location s'accompagne ou non de prestations commerciales annexes (gardiennage...). Toutefois, la location de tels emplacements est exonérée de TVA lorsqu'elle est étroitement liée à la location, elle-même exonérée, d'un local nu ou meublé à usage d'habitation. L'existence de baux ou de loyers distincts ne s'oppose pas à cette exonération si l'emplacement reste l'accessoire de ces locaux et est donné en location par le même bailleur au même locataire dans le même ensemble immobilier.

Questions similaires

Déposée le 19 mai 2004 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 28 octobre 1998 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 24 février 2021 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 19 avril 2021 à 22h00
Similarité de la question: 23% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 avril 2009 à 22h00
Similarité de la question: 38% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 23 mai 2018 à 22h00
Similarité de la question: 39% Similarité de la réponse: 71%