Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Incidence de l'augmentation du gazole sur les transports routiers

Question écrite de - Équipement

Question de ,

Diffusée le 1 septembre 1993

M. Michel Souplet attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du tourisme sur les inquiétudes qu'ont les sociétés de transport face à l'augmentation de la TIPP frappant le gazole utilitaire. Il lui rappelle que ces hausses peuvent entraîner une augmentation de plus de 2 p. 100 du coût de revient d'exploitation.

Or cette augmentation représente, pour certaines entreprises, la marge bénéficiaire dont elles disposent. Faire supporter cette hausse sur le prix de vente des prestations peut faire perdre des parts de marchés dans un contexte économique déjà très difficile et contribuerait à mettre ces sociétés en difficulté.

Aussi il lui demande si le Gouvernement n'entend pas prendre les mesures nécessaires afin de ne pas aggraver la situation des transports routiers.

Réponse - Équipement

Diffusée le 20 octobre 1993

Réponse. - Le relèvement de la taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers figure au nombre des mesures fiscales qui, avec la réduction des dépenses publiques et le recours à l'emprunt, permettent de financer le plan de redressement de l'économie qui a été arrêté par le Gouvernement. A ces mesures de redressement répondent d'autres mesures en faveur des entreprises, comme la suppression du décalage de remboursement de TVA et l'allègement des charges liées à l'emploi qui constituaient des revendications anciennes.

Il a également été donné satisfaction à des revendications plus récentes avec l'abrogation des mesures adoptées fin 1992 en matière de taxe professionnelle. Dans le domaine du transport routier, les professionnels doivent, afin de maintenir leurs marges, répercuter intégralement dans le prix de vente de leurs prestations, l'accroissement de leur prix de revient entraîné par la hausse du prix du carburant.

Les présidents du CNPF, de la CGPME, du conseil national des usagers des transports et de l'union des offices des transports et des PTT ont été saisis, afin qu'ils attirent l'attention de leurs adhérents sur la nécessité de cette répercussion dans le prix des transports routiers ainsi que sur l'importance que revêtait l'accomplissement de ces prestations dans des conditions sociales et de sécurité conformes aux réglementations.

Afin de permettre que cette répecussion dans les prix de vente du transport routier puisse s'effectuer dans les meilleures conditions, le Gouvernement a décidé de reporter au 21 août 1993 la prise d'effet de la hausse de la TIPP. La dégradation de la situation économique et sociale du transport routier, secteur essentiel pour l'économie nationale, a été illustrée par le rapport réalisé par le commissariat général du plan.

Cette situation a amené le Gouvernement à entreprendre la mise en oeuvre de la recommandation centrale formulée par ce rapport. Elle consiste à définir avec tous les acteurs et partenaires du transport routier de marchandises les objectifs et les modalités de la mise en oeuvre d'un contrat de progrès.

Celui-ci aura pour objet d'assurer à ce mode de transport un développement durable promouvant le progrès social assurant la rentabilité économique et respectant l'environnement. Cet objectif devra permettre de développer le dynamisme des entreprises dans un contexte de plus en plus marqué par l'intégration européenne.

Un groupe de travail composé de représentants des acteurs du transport routier, de leurs partenaires économiques et des administrations concernées vient de se réunir dans l'enceinte du commissariat général du plan. Il est chargé de préparer des propositions qui seront formulées avant la fin de l'année et permettront aux pouvoirs publics et aux partenaires économiques et sociaux de mener les négociations devant conduire à la conclusion du contrat de progrès.

Questions similaires

Déposée le 4 août 1993 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 28 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 7 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 29 septembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 21 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 8 septembre 1993 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 99%