Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Indemnisation des dégâts causés par les affaissements miniers

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Économie

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 19 septembre 2011

M. Jean Louis Masson attire l'attention de Mme la ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi sur le fait que l'exploitant d'une mine est tenu d'indemniser les victimes des dégâts causés en surface par les affaissements miniers. Toutefois, il peut arriver qu'une fois la mine fermée, la société exploitante rétrocède la concession minière à une autre société.

Dans cette hypothèse, il souhaiterait savoir si l'obligation d'indemniser les dégâts de surface survenus ultérieurement (parfois à échéance de plusieurs dizaines d'années), est automatiquement transférée à la société propriétaire de la concession.

Réponse - Écologie

Diffusée le 19 octobre 2002

Le code minier distingue le concessionnaire de l'exploitant. Le premier reçoit un titre minier qui n'est qu'un droit immobilier particulier sur une partie du sous-sol contenant une substance minière concessible. Le second doit mener les travaux d'exploitation sous le régime particulier de la police des mines.

Si des dommages sont causés par l'activité de l'exploitant c'est à lui ou à défaut au titulaire du titre, d'en assumer la responsabilité. Il ne peut s'exonérer de cette responsabilité que s'il apporte la preuve d'une cause étrangère. La police des mines s'exerce tant que les travaux n'ont pas été arrêtés dans les conditions prévues par le code minier.

Quand l'exploitant a réalisé les travaux permettant de lui donner acte de l'arrêt définitif des travaux miniers, la police des mines ne s'exerce plus. Cependant, lorsque des risques importants apparaissent après ce dernier acte, l'autorité administrative peut intervenir au titre de la police des mines jusqu'à expiration du titre minier.

Enfin il faut noter que la responsabilité civile du concessionnaire n'est pas limitée à la durée de validité du titre. La mutation ou l'amodiation d'un titre minier est réalisée selon les mêmes critères que l'attribution de la concession et emporte les mêmes obligations. Quel que soit le cas, il est donc possible de s'adresser au responsable des travaux miniers pour lui demander de prendre en charge, le cas échéant, les désordres causés en surface par son activité.

Questions similaires

Déposée le 20 juillet 2022 à 22h00
Similarité de la question: 39% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 19 janvier 2011 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 19 octobre 2007 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 25 mai 2016 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 19 mars 2008 à 23h00
Similarité de la question: 51% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 20 novembre 2019 à 23h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 63%