Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Installation de distributeurs de préservatifs dans les lycées

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 22 janvier 1992

M. Christian Bonnet expose à M. le ministre d'Etat, ministre de l'éducation nationale, que sa collègue secrétaire d'Etat aux droits des femmes et à la vie quotidienne estime souhaitable l'installation de distributeurs de préservatifs dans les lycées et, qui plus est, à un coût symbolique. Il lui demande si dans le cadre de l'alternance entre la culture générale et l'apprentissage, il entend donner une suite positive à cette aspiration de Mme le secrétaire d'Etat aux droits des femmes et, dans l'affirmative, si les lycées privés sous contrat d'association seront susceptibles de bénéficier de pareille faveur.

Réponse - Éducation

Diffusée le 9 septembre 1992

Réponse. - Le ministère de l'éducation nationale et de la culture, dans le cadre de son action globale d'éducation à la santé a été amené, particulièrement depuis 1989, à prendre en compte la maladie du sida. En effet, l'apparition récente du sida, sa gravité, la rapidité de son évolution nécessitent qu'une information soit donnée aux élèves adolescents afin de leur permettre d'être responsables d'eux-mêmes, dans le cadre plus large d'une prévention dans le domaine des MST et du sida.

Ainsi a-t-il été demandé à chaque académie de mettre en place dans les établissements du second degré des actions d'information en la matière. Au terme de deux années, une participation très active des équipes éducatives ainsi que des élèves eux-mêmes a pu être constatée. Ces actions d'information sont menées de manière à respecter la sensibilité, la personnalité et la liberté des élèves.

A cet effet, elles font l'objet d'une concertation avec les interlocuteurs concernés et doivent présenter toutes les garanties quant à la compétence des intervenants. C'est dans cet esprit uniquement, et après une analyse attentive des initiatives déjà prises en la matière, que le ministre de l'éducation nationale et de la culture a invité les chefs d'établissement par note de service du 26 juin 1992 publiée au Bulletin officiel n° 27 du 2 juillet, à envisager l'installation de distributeurs de préservatifs dans leur établissement.

Tout indique d'ailleurs que cette mesure rencontre l'assentiment du plus grand nombre qu'il s'agisse des élèves ou de leurs parents. Cette démarche doit s'appuyer sur les conditions précises suivantes : l'installation de distributeurs de préservatifs n'est envisageable que dans les lycées, qu'ils soient d'enseignement général, technique et professionnel ; les proviseurs qui désirent adopter cette solution doivent, au préalable, engager une concertation, non seulement avec l'ensemble de la communauté éducative, mais aussi et tout parti culièrement avec les parents d'élèves.

En tout état de cause, le proviseur consultera le conseil d'administration de l'établissement. L'opération doit s'accompagner d'une journée d'information et d'une remise de documents relatifs à l'éducation à la santé sur lesquels les autotités académiques auront été conseillées ; cette action doit se situer dans le cadre d'une démarche globale d'éducation à la santé.

La prévention ds MST et du sida s'inscrit dans un dispositif général de sensibilisation des jeunes à la prévention des risques, à la concervation de leur santé, à leurs rsponsabilités à l'égard de la santé d'autrui et à l'hygiène en général. Le ministre d'Etat tient à ce que cette politique de prévention soit menée avec tact et mesure dans le plus grand respect de la liberté et de l'intimité de chacun.

Questions similaires

Déposée le 11 mars 1992 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 22 septembre 1993 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 15 septembre 1993 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 60%
Déposée le 12 février 2018 à 23h00
Similarité de la question: 47% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 6 août 2018 à 22h00
Similarité de la question: 47% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 5 février 1997 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 72%