Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Interdiction de programmation de chansons liée à la guerre du Golfe

Question écrite de - Culture

Question de ,

Diffusée le 13 février 1991

M. Ivan Renar attire l'attention de M. le ministre de la culture, de la communication et des grands travaux sur l'interdiction de programmation de certaines chansons en raison de la guerre du Golfe. En effet, plusieurs chansons, oeuvres musicales sont actuellement privées d'antennes pour " cause de contenu sensible ".

Ainsi, par exemple le RAI, musique issue d'une culture arabe d'Afrique du Nord a pratiquement disparu des ondes. Plus généralement, des pressions sont exercées sur les programmateurs et animateurs pour mettre à l'écart toute oeuvre qui ne participe pas à " l'effort de guerre ". Nous assistons à la mise en place d'une culture de guerre, contre l'intelligence, le libre arbitre et la pensée critique.

En conséquence, il lui demande quelles mesures il compte prendre pour mettre fin à cette censure culturelle, à assurer partout et pour tous la liberté de création d'expression et de diffusion des oeuvres.

Réponse - Culture

Diffusée le 27 mars 1991

Réponse. - Le ministère de la culture, de la communication et des grands travaux rappelle d'abord qu'il ne lui appartient pas d'intervenir sur la programmation des différents médias. L'autorité indépendante de régulation en la matière est le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Le ministère de la culture, de la communication et des grands travaux regrette néanmoins la faible présence sur les ondes évoquées par l'honorable parlementaire des musiques issues de la culture arabe d'Afrique du Nord.

Il fait observer que cette situation prévalait avant même l'ouverture des hostilités dans le Golfe et qu'elle relève de la seule responsabilité des programmateurs et des directeurs d'antenne. En revanche, il peut être affirmé après une analyse de l'activité de ce secteur que les nombreux spectacles faisant appel à cette même catégorie de musiques n'ont souffert ces dernières semaines ni d'annulations ni d'une désaffection particulière du public.

Il n'y a donc pas lieu d'évoquer une quelconque " censure cuturelle " ou autre " culture de guerre ".

Questions similaires

Déposée le 19 juin 2002 à 22h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 27 janvier 1999 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 59%
Déposée le 1 mai 1996 à 22h00
Similarité de la question: 36% Similarité de la réponse: 33%
Déposée le 9 septembre 1987 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 19 novembre 2006 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 58%
Déposée le 21 octobre 1998 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 37%