Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Investissement russe en France : projet des tours « Hermitage Plaza »

Question écrite de M. André Gattolin - Économie, industrie et numérique

Question de M. André Gattolin,

Diffusée le 24 juin 2015

M. André Gattolin attire l'attention de M. le ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique sur le projet d'investissement russe « Hermitage Plaza » dans le quartier d'affaires de la Défense.

Le 19 juin 2010, un protocole d'accord pour la construction de tours jumelles dénommées « Hermitage Plaza » a été signé à Moscou entre le groupe financier russe Hermitage dirigé par M. Emin Iskenderov, l'Établissement public pour l'aménagement de la région de la Défense (EPAD) et l'Établissement public d'aménagement de Seine-Arche (EPASA).

Cet investissement immobilier évalué à près de deux milliards d'euros doit se réaliser dans un secteur géographique stratégique pour l'économie française : le quartier de la Défense.

Comme l'indique le site France.fr édité par le Service d'information du Gouvernement, « La Défense est sans conteste le numéro un des quartiers d'affaires en Europe » avec « plus de 3 millions de m² de bureaux, 600 000 m² de logements, 230 000 m² de commerces, 2 500 entreprises, 1 500 sièges sociaux dont ceux de 15 des 50 premières entreprises mondiales, 150 000 emplois ».

Tout investissement de grande ampleur dans ce quartier doit donc être considéré avec attention par les pouvoirs publics français.

Or en raison de l'actuelle crise ukrainienne, l'Union européenne a décidé d'imposer des sanctions à la Russie tant en terme de gels des avoirs financiers de certaines structures que d'interdiction de visas de plusieurs ressortissants.

Le ministère de l'économie a pris également différentes mesures dont notamment la publication d'un appel à la vigilance financière en date du 28 février 2014 émanant de la cellule Tracfin de la direction générale du Trésor.

Dans le même temps, les autorités russes ont pris des actes de rétorsion symétriques en établissant une liste, tout d'abord, de produits européens ne pouvant plus accéder à son territoire, puis en l'élargissant à des personnalités européennes désormais interdites de séjour en Russie.

Au 31 juillet 2015, les sanctions européennes arriveront à échéance. Si la situation en Ukraine ne change pas d'ici cette date, l'Union européenne sera contrainte de revoir l'ensemble de son dispositif.

En fonction de ce contexte, il lui demande quelle est la viabilité du projet « Hermitage Plaza » du groupe russe Hermitage.

Réponse de Économie, industrie et numérique

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 10 octobre 2022 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 3 avril 2023 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 juin 2015 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 22 novembre 2023 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 5 août 2015 à 22h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 3 octobre 2022 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%