Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Manque d'attractivité des universités situées dans les territoires ruraux

Question écrite de M. Bruno Rojouan - Enseignement supérieur et recherche

Question de M. Bruno Rojouan,

Diffusée le 17 mai 2023

M. Bruno Rojouan attire l'attention de Mme la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la baisse d'attractivité des universités situées dans les territoires ruraux.

Depuis plusieurs années, on assiste à une baisse significative de l'attractivité des universités situées dans les départements ruraux de notre pays. En effet, ce constat est alarmant car il engendre une inégalité territoriale dans l'accès à l'enseignement supérieur.

D'après les chiffres de l'Observatoire national de la vie étudiante, seulement 8 % des étudiants en France sont inscrits dans une université située dans un département rural. De plus, le taux de réussite y est inférieur à la moyenne nationale, ce qui a pour conséquence de décourager les étudiants potentiels et de freiner le développement économique de ces territoires.

Par ailleurs, l'actualité récente a révélé les difficultés rencontrées par les universités rurales pour attirer des enseignants-chercheurs de qualité. En effet, ces derniers préfèrent souvent travailler dans des universités situées dans des grandes villes, où les infrastructures et les équipements sont plus développés.

Ainsi, il souhaite savoir quelles dispositions le Gouvernement compte mettre en place pour renforcer l'attractivité des universités situées en zones rurales.

Réponse - Enseignement supérieur et recherche

Diffusée le 1 novembre 2023

La baisse d'attractivité des universités situées dans les territoires ruraux, avec des effectifs étudiants en diminution, des taux de réussite inférieurs à la moyenne et des enseignants chercheurs peu enclins à y exercer mérite d'être nuancée.Pour illustration, nous retiendrons 3 départements dans la région Auvergne-Rhône-Alpes parmi les départements les plus ruraux de France selon l'INSEE : l'Allier, le Cantal et la Haute-Loire.

L'université Clermont Auvergne dispose de 8 antennes délocalisées dans la région : 4 dans l'Allier, 2 dans le Cantal et 2 en Haute-Loire. L'IUT Clermont Auvergne offre 15 spécialités de formation réparties sur 6 sites et l'INSPÉ est également présent à Aurillac, Moulins et le Puy-en-Velay. Le technopôle de Montluçon associe entreprises et établissements d'enseignement supérieur (3 établissements d'enseignement supérieur dont l'IUT avec 8 départements et 3 licences professionnelles) ; le pôle universitaire et technologique de Vichy propose 10 filières de formation.Les effectifs inscrits en 2021-2022 en université baissent effectivement depuis 2017 dans les départements de la Haute-Loire (- 18 %) et de l'Allier (- 11 %).

En revanche, ils augmentent de 23 % dans le département du Cantal. L'académie de Clermont-Ferrand compte également 2 campus connectés : le campus du Puy-en-Velay ouvert à la rentrée 2021 et le campus Cantal Auvergne créé à Aurillac en 2020 et désormais déployé sur 2 autres sites, Saint-Flour et Mauriac.Le taux de réussite au diplôme universitaire de technologie (DUT) en 2021 des étudiants inscrits à l'université Clermont Auvergne est supérieur au taux national de 4 points (82 % contre 78 %).

Il en est de même pour les diplômes de licence et de licence professionnelle (respectivement pour ces 2 diplômes : + 5 et + 6 points d'écart entre l'université et le national).L'université Clermont Auvergne, autonome dans ses choix d'implantations, a pour ambition d'être un établissement de formation et de recherche à dimension nationale et internationale, fortement connecté à son environnement territorial et à sa région.

C'est avec cet objectif qu'a été signé le projet I-Site « CAP 20-25 » en 2017, inscrit dans le cadre du programme Investissement devenu France 2030. Le projet CAP 20-25 compte 4 challenges, dont celui de vivre en meilleure santé à travers le développement de la mobilité personnalisée. Cette démarche collective a conduit à la création du Vichy City LAB en 2020.

Les financements de l'I-Site contribuent également à irriguer des projets de recherche et d'innovation sur tout le territoire auvergnat (UMR Fromage ou Technopôle de Montoldres).Plusieurs dispositifs contribuent au développement économique tels que le campus des métiers et qualifications (CMQ) « Design, Matériaux et Innovation », outil au service des filières du luxe et des métiers d'art qui propose des formations sous différents statuts (formation, initiale, continue et par apprentissage).

Il forme 4 200 apprenants du CAP à Bac +5. Les établissements et organismes de formation du CMQ sont répartis sur toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont 3 sites dans le Cantal, 3 dans l'Allier et 2 en Haute-Loire.Concernant la recherche, l'INRAE a implanté sur le territoire son 3ème plus important centre national.

L'INRAE développe des projets d'envergure comme l'Herbipôle qui a pour vocation de répondre aux enjeux de l'élevage en zone de montagne, en mettant en place des expérimentations abordant les différentes dimensions de la durabilité des systèmes d'élevage. Installé sur 3 sites (Theix, Laqueuille et Marcenat) et comptant 75 chercheurs et personnels permanents, il propose un ensemble d'infrastructures adaptées aux nouvelles questions de recherche comme les aléas climatiques et économiques, l'élevage multifonctionnel, etc.L'Agrotechnopôle de Montoldres (Allier-INRAE) a été lancée en 2022 pour accélérer les innovations au service de la transition agroécologique.

Il s'agit d'une plateforme d'innovation ouverte à destination de tous les acteurs impliqués dans l'agriculture (industriels, équipementiers, laboratoires de recherche, instituts techniques, clusters technologiques, instituts techniques, coopératives et autres formes d'associations, etc.).L'unité mixte de recherche sur le Fromage à Aurillac (associant l'INRAE, Vetagro Sup et l'université) élabore des programmes scientifiques relatifs au fromage et emploie une quarantaine de chercheurs.

Ces exemples illustrent la situation des départements ruraux de l'académie de Clermont-Ferrand mais peuvent être transposés dans d'autres territoires de France éloignés de centres métropolitains. Le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche soutient les projets ambitieux et novateurs pour les territoires, via le programme France 2030, les nouveaux contrats d'objectifs et de moyens avec les établissements d'enseignement supérieur ou son appui aux organismes de recherche.

Questions similaires

Déposée le 19 décembre 2011 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 14 mars 2018 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 2 octobre 2013 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 80%
Déposée le 15 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 20 janvier 2020 à 23h00
Similarité de la question: 51% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 30 décembre 2019 à 23h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 0%