Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Marché de la viande bovine

Question écrite de - Agriculture

Question de ,

Diffusée le 23 juin 1993

M. Edouard Le Jeune attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur la situation de crise du secteur du veau de boucherie depuis le mois de décembre 1992. C'est au niveau de leur trésorerie que les groupements et les producteurs indépendants sont le plus particulièrement atteints.

Il faut une aide d'urgence pour compenser la faiblesse de leur assise financière. Les éleveurs de veaux de boucherie qui font partie d'un groupement ou d'une coopérative n'ayant pas de caisse de régulation devraient pouvoir bénéficier des aides au même titre que les structures qui en possèdent une. Les producteurs indépendants, isolés, réclament une prise en charge des intérêts des ouvertures de crédit concernant le veau de huit jours et l'alimentation pour les animaux sortis depuis le début du mois de décembre 1992 et pour ceux de la bande suivante. Il lui demande une réponse rapide sur des problèmes aussi préoccupants.

Réponse - Agriculture

Diffusée le 4 mai 1994

Réponse. - Le secteur du veau de boucherie est, en effet, caractérisé par une situation de crise dont on a pu observer l'accentuation au début de l'année 1993. Les producteurs ont subi le effets d'une dégradation de leurs marges en raison de l'augmentation du prix des matières premières que constituent le veau de huit jours et la poudre de lait écrémé dénaturé.

Les disponibilités en veaux nourrissons sont en diminution sous l'effet conjugué d'une forte baisse des effectifs de vaches laitières et d'un contingentement des importations désormais sous clause de sauvegarde. Le prix de la poudre de lait après avoir subi une forte augmentation en fin d'année 1992 a tendance à se stabiliser.

Différentes mesures ont été prises au niveau communautaire pour orienter à la baisse le prix de la poudre de lait. De plus, l'augmentation des quotas laitiers décidée en mai 1993 (p 0,6 p. 100 pour la Communauté) devrait également entraîner une augmentation des quantités de poudre de lait disponibles.

Au niveau national, un dispositif d'aide à la modernisation de la filière veaux de boucherie a été mis en place. Les producteurs peuvent ainsi bénéficier d'aides à la construction et à la rénovation de leurs bâtiments d'élevage. Pour sauvegarder cette filière qui constitue un élément régulateur par rapport à celle du lait et celle de la viande de gros bovins, il est nécessaire de faire évoluer les organisations communes de marché de ces produits.

A l'initiative du ministère de l'agriculture français, une réflexion vient d'être engagée pour tenter d'adapter l'organisation commune de marché de la viande bovine dans un sens plus favorable à la filière veau de boucherie.

Questions similaires

Déposée le 21 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 86%
Déposée le 28 avril 1993 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 86%
Déposée le 21 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 86%
Déposée le 21 décembre 1988 à 23h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 54%
Déposée le 22 juin 1988 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 54%
Déposée le 14 septembre 1988 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 54%