Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Mesures de détection de la tuberculose bovine en Haute-Vienne

Question écrite de M. Christian Redon-Sarrazy - Agriculture et alimentation

Question de M. Christian Redon-Sarrazy,

Diffusée le 24 mars 2021

M. Christian Redon-Sarrazy attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur les mesures de lutte contre la propagation de la tuberculose bovine dans son département.

Certaines zones de la Haute-Vienne concentrent la majorité des cas de tuberculose bovine depuis plusieurs années, sans que les moyens de lutte mis en œuvre n'améliorent la situation. La chambre d'agriculture du département dénonce notamment de récentes erreurs d'analyses et de manipulations faites sur des résultats de la part d'un laboratoire de Dordogne.

Alors que les autorités sanitaires ont renforcé les mesures de détection en élevage par le recours à l'intradermotuberculination comparative (IDC), sa réalisation nécessite néanmoins plus de temps et des moyens de contention des animaux plus importants que pour réaliser une intradermotuberculination simple (IDS).

Or, en Haute-Vienne, les éleveurs et vétérinaires consacrent déjà beaucoup de temps et de moyens à la prophylaxie par IDC, alors que le niveau de vigilance semble bien plus faible dans d'autres régions.

En outre, les délais d'indemnisations des abattages diagnostics s'allongent de plus en plus en raison de nombreux retards accumulés dans le traitement des dossiers par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Les éleveurs appellent donc les pouvoirs publics à mettre en place plusieurs mesures d'assouplissement et de vérification : une prophylaxie par IDC assouplie afin d'éviter un stress supplémentaire aux animaux et aux professionnels ; des analyses pratiquées dans deux laboratoires différents en cas de résultat positif, afin de limiter le risque d'erreur, et intégralement prises en charge par l'État ; la réalisation d'un nouveau contrôle après la découverte d'un animal positif en IDC lors des prophylaxies, afin d'éviter l'abattage d'animaux non infectés ; un versement des indemnisations pour abattage diagnostic à 30 jours ; et enfin que l'indemnisation versée par l'État ne soit pas considérée comme un revenu exceptionnel, et de ce fait ne soit plus imposable.

Les éleveurs demandent en outre à ce que l'État prenne en compte, pour déterminer plus justement le montant de l'aide veaux de lait sous la mère, les veaux non produits ou non labellisables durant la période de déqualification tuberculose d'une exploitation. Ce déclassement devra être également pris en compte par les opérateurs commerciaux, et il serait à cet égard nécessaire que l'État surveille le prix d'achat des animaux par les opérateurs commerciaux dans les élevages pendant les périodes de suspension provisoires des qualifications sanitaires des exploitations.

Il lui demande donc dans quelle mesure le Gouvernement pourrait suivre ces recommandations et contribuer à les mettre en place.

Réponse de Agriculture et alimentation

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 4 mars 2024 à 23h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 13 février 2023 à 23h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 22 février 2023 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 6 mars 2024 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 12 juin 2024 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 5 juin 2023 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%