Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Modalités de " délocalisation " des services d'Air Inter

Question écrite de - Aménagement du territoire

Question de ,

Diffusée le 20 octobre 1993

M. Jacques Sourdille attire l'attention de M. le ministre délégué à l'aménagement du territoire et aux collectivités locales sur les modalités de " délocalisation " des services d'Air Inter. Selon un responsable de cette entreprise, une telle opération exigeait un " site nécessairement situé au sud de la Loire pour être attractif ".

Sans méconnaître le charme méridional, il semble qu'un tel raisonnement soit difficilement compatible avec les exigences de l'aménagement du territoire qui ne saurait avoir l'ensoleillement comme seul critère de choix. Il lui demande donc de bien vouloir lui faire connaître les mesures qu'il entend prendre pour éviter dans l'avenir de privilégier les zones de langue d'oïl, dès lors qu'il s'agit d'une entreprise ou d'un service de " haut niveau culturel ".

Il lui demande en outre s'il ne conviendrait pas de moduler les aides de l'Etat à la délocalisation pour ne pas faire basculer vers le sud l'implantation des entreprises " high tech ".

Réponse - Aménagement du territoire

Diffusée le 29 décembre 1993

Réponse. - L'honorable parlementaire a souhaité appeler l'attention du gouvernement sur les modalités de délocalisation des services d'Air Inter. Le transfert à Toulouse de services de cette compagnie se justifie pleinement dans la logique de la confirmation d'un pôle de compétence aéronautique, dont l'existence est affirmée depuis plus de vingt ans.

Il ne s'agit donc nullement d'un privilège consenti aux localités situées au sud de la Loire. Du reste, les exemples abondent de la constitution de pôles de compétence ou de transferts de services d'Etat, dans tous les domaines, au profit de villes plus septentrionales. A titre d'illustration et pour mémoire, peuvent être citées les décisions déjà prises en la matière qui concernent plus de 1 000 emplois en région Centre, près de 500 emplois en Lorraine, un millier d'emplois en Picardie et environ 750 emplois dans le Nord - Pas-de-Calais, pour ne se référer qu'aux mesures arrêtées par les comités interministériels d'aménagement du territoire depuis 1991.

L'attractivité des régions méridionales sur des personnels qui, faut-il le rappeler, ne sont transférer que sur la base du volontariat est incontestable mais elle ne détermine nullement les principes d'action et les critères de choix du gouvernement. Enfin, il convient de noter que la fonction publique accueille des personnes de toute provenance géographique : la plupart d'entre elles souhaitent et obtiennent de revenir dans les régions dont elles sont originaires, au bénéfice du nord comme du sud du territoire national.

Questions similaires

Déposée le 12 janvier 2000 à 23h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 3 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 67%
Déposée le 4 novembre 1998 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 55%
Déposée le 19 mai 2008 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 57%
Déposée le 19 mars 1997 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 19 mai 2004 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 29%