Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Modalités d'imposition et d'exonération de la taxe professionnelle

Question écrite de - Économie

Question de ,

Diffusée le 28 avril 1993

M. Roger Quilliot appelle l'attention de M. le ministre de l'économie sur les modalités d'imposition et d'exonération de la taxe professionnelle des entreprises qui transfèrent leur activité d'un lieu à un autre. Le transfert, lorsqu'il s'opère à l'intérieur d'une même commune, n'entraîne aucune conséquence fiscale.

En revanche, le transfert total d'établissement dans une commune différente autorise l'entreprise à bénéficier simultanément, dans la commune de départ, de la réduction de taxe professionnelle pour la période restant à courir jusqu'au 31 décembre et, dans la commune d'accueil, de l'exonération totale pour l'année de transfert.

Ces dispositions favorisent l'évasion des entreprises du territoire communal. En conséquence, il lui demande s'il ne serait pas possible d'envisager que les transferts d'entreprise qu'ils s'opèrent à l'intérieur d'une commune ou dans une commune différente entraînent des modalités d'imposition et d'exonération identiques.

Réponse - Budget

Diffusée le 28 juillet 1993

Réponse. - Aux termes de l'article 1473 du code général des impôts, la taxe professionnelle est établie dans chaque commune où le redevable dispose de locaux ou de terrains, à raison des éléments qui y sont situés. Ce principe, selon lequel les bases d'imposition à la taxe professionnelle sont déterminées au niveau communal, ne permet pas, en cas de transfert d'entreprise, d'appliquer les mêmes règles selon que l'entreprise déplace son activité à l'intérieur de la même commune ou dans une autre commune.

Cela dit, conformément au principe de l'annualité, la taxe professionnelle est due en totalité dans la commune de départ l'année du transfert et dans la nouvelle commune l'année suivante. Toutefois, lorsque la cessation d'activité dans une commune ne résulte pas de la cession de l'activité, l'entreprise peut bénéficier d'un dégrèvement pro rata temporis de la taxe professionnelle.

Cette disposition ne pénalise pas les collectivités locales dans la mesure où ce dégrèvement est à la charge de l'Etat.

Questions similaires

Déposée le 6 mai 1998 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 8 juin 1988 à 22h00
Similarité de la question: 97% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 24 juin 1992 à 22h00
Similarité de la question: 92% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 5 avril 1989 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 48%
Déposée le 26 février 1997 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 32%
Déposée le 19 juillet 2007 à 22h00
Similarité de la question: 52% Similarité de la réponse: 40%