Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Modalités de protection du grand public face à la pollution de l'air intérieur

Question écrite de M. Jacques Cornano - Affaires sociales et santé

Question de M. Jacques Cornano,

Diffusée le 25 mai 2016

M. Jacques Cornano attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les modalités de la protection du grand public face à la pollution de l'air intérieur.

S'il existe une réglementation contraignante prévue par le code du travail en milieu professionnel afin de protéger les travailleurs face aux risques d'exposition, rien de tel n'existe pour protéger le grand public. Pourtant, la pollution de l'air intérieur est un fléau plus dramatique encore pour la santé que la pollution atmosphérique : les produits ménagers, les désodorisants, les meubles, textiles, peintures etc. forment un cocktail de plus de 100 000 substances chimiques inhalé au quotidien.

Le rapport n° 610 (2014-2015) du Sénat, mené au nom de la commission d'enquête sur le coût économique et financier de la pollution de l'air, publié le 8 juillet 2015, pointe du doigt la prise en compte tardive du problème de la pollution de l'air intérieur et la réponse encore trop timide que les pouvoirs publics lui ont apportée.

Il s'agit de mieux répondre à cet enjeu sanitaire en prévoyant des plafonds d'exposition pour chaque substance ou préparation présente dans ou émise par les matériaux de construction, de décoration et dans tous les produits destinés à la grande consommation, même lorsqu'il n'existe pas de valeur limite d'exposition ou de dose de référence spécifique.

Dans ce cas, les valeurs limites d'exposition professionnelle sont utilisées, divisées par un facteur de sécurité. En effet, la pollution de l'air intérieur est susceptible d'affecter des personnes fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées) nécessitant des limites d'exposition plus contraignantes. Les produits ne répondant pas à ces critères doivent être interdits à la vente.

Il souhaite connaître les intentions du Gouvernement sur ce sujet.

Réponse de Affaires sociales et santé

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 30 mai 2018 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 octobre 2003 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 juillet 2017 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 2 février 2000 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 11 octobre 2023 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%