Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Modalités de recours aux tirs de prélèvement pour protéger les troupeaux contre les attaques de loups

Question écrite de Mme Anne Ventalon - Transition écologique

Question de Mme Anne Ventalon,

Diffusée le 20 octobre 2021

Mme Anne Ventalon attire l'attention de Mme la ministre de la transition écologique sur les modalités de recours aux tirs de prélèvement pour protéger les troupeaux contre les attaques de loups.

Elle rappelle que les mesures d'intervention sur la population lupine sont définies dans le cadre du « plan national loup » et reposent sur l'article L. 411- 2 du code de l'environnement. Chaque année le nombre maximum de loups (canus lupus) qui peuvent être abattus est fixé par rapport au nombre de loups présents en France, et ce en application d'un arrêté interministériel.

À la fin de l'hiver 2020-2021, l'effectif de loups estimé sur l'ensemble du territoire français était de 624 individus (selon l'office de la biodiversité). En conséquent, le nombre maximum de loups (mâles ou femelles, jeunes ou adultes) dont la destruction est autorisée pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2021 est fixé à 118 loups.

En effet, le Gouvernement a décidé de reconduire le plafond des tirs d'abattage à 19 % de l'effectif moyen estimé de la population de loups en France, plafond pouvant être porté à 130 par le préfet coordonnateur du plan national d'action pour le loup et les activités d'élevage. De plus, les tirs de défense simple et renforcée ainsi que les tirs de prélèvement dans les zones difficilement protégeables pourront être mis en œuvre jusqu'à la fin de l'année 2021 si le seuil de 17 % (soit 106 loups) sur les 19 % de l'effectif moyen est atteint.

Certes les procédures existantes mises en place semblent suffisantes et le plafond de prélèvement de loups est déjà important. Néanmoins, pour une meilleure cohabitation entre cet animal et les éleveurs et afin de mieux réguler la population lupine sur le territoire français, il conviendrait que le nombre de loups abattus atteigne systématiquement le plafond fixé annuellement.

Elle lui demande donc si le Gouvernement entend demander au préfet coordonnateur du plan national d'action pour le loup et les activités d'élevage ainsi qu'aux préfets de départements d'autoriser davantage de tirs de prélèvement.

Réponse de Transition écologique

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 20 juillet 2022 à 22h00
Similarité de la question: 97% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 24 février 2021 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 30 mai 2018 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 13 juillet 2022 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 9 mars 2022 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 10 décembre 2018 à 23h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 100%