Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Mode de financement de l'allocation de rentrée scolaire

Question écrite de - Budget

Question de ,

Diffusée le 9 novembre 1994

Mme Marie-Claude Beaudeau attire l'attention de M. le ministre du budget sur le mode de financement de la majoration de l'allocation de rentrée scolaire versée aux familles dont le montant devrait atteindre 6,35 milliards de francs et devant apparaître dans les comptes budgétaires. Elle lui rappelle que le financement de la majoration de l'allocation scolaire est assuré en totalité par l'Etat, ainsi que le Gouvernement en a pris l'engagement lors du vote de la loi sur la famille.

Elle lui demande quelles mesures ont été prises pour l'inscription de cette dépense nouvelle dans le budget de l'Etat.

Réponse - Budget

Diffusée le 21 décembre 1994

Réponse. - En vertu du décret no 94-691 du 11 août 1994, l'allocation de rentrée scolaire pour 1994 a été portée de 411 francs à 1 500 francs, le financement de cette majoration étant assuré en totalité par l'Etat. Conformément à ses engagements, le Gouvernement a donc inscrit dans le projet de loi de finances rectificative pour 1994 un crédit de 5,9 milliards de francs sur le chapitre 46-90 : " Versements à divers régimes obligatoires de sécurité sociale " du budget des charges communes, au titre de la prise en charge de cette majoration d'allocation de rentrée scolaire.

Dès la publication de la loi de finances rectificative pour 1994, cette somme sera intégralement versée à la Caisse nationale d'allocations familiales afin de compenser la dépense qu'elle a engagée à ce titre. Cette dépense concerne l'ensemble des familles, à l'exception des exploitants agricoles et des fonctionnaires, et s'élève à 5,9 milliards de francs.

Pour les exploitants agricoles, la compensation de la majoration de rentrée scolaire a été directement opérée par une augmentation d'un montant équivalent de la subvention de l'Etat affectée au budget annexe des prestations sociales agricoles. Enfin, pour les fonctionnaires de l'Etat, la dépense a été directement imputée sur les chapitres de prestations sociales des fonctionnaires qui ont été majorés en conséquence.

Questions similaires

Déposée le 12 février 1997 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 19 février 1997 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 36%
Déposée le 19 août 2010 à 22h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 56%
Déposée le 19 août 2005 à 22h00
Similarité de la question: 45% Similarité de la réponse: 57%
Déposée le 9 juin 1999 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 67%
Déposée le 1 mars 1995 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 72%