Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Modification des critères d'attribution du RSA jeunes

Question écrite de - Personnes handicapées et lutte contre l'exclusion

Question de ,

Diffusée le 5 juin 2013

M. François Rebsamen attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur les critères drastiques d'attribution du RSA jeunes (revenu de solidarité active) qui ne permettent pas aux moins de 25 ans de bénéficier de cette mesure.

Annoncé en 2009 par le président de la République sortant et effectif depuis le 1er septembre 2010, le RSA jeunes visait notamment à aider financièrement les jeunes de moins de 25 ans touchés par le chômage.

Lors de son lancement en 2010 en Côte-d'Or, des chiffres de 500 bénéficiaires avaient été annoncés pour le département. Cependant, la réalité est bien différente.

Il y avait 63 bénéficiaires du RSA jeunes en Côte-d'Or, dont 33 à Dijon, pour 2011. En 2012, ces chiffres ont presque doublé, passant à 55 bénéficiaires pour Dijon et à 129 bénéficiaires pour la Côte-d'Or. Si l'on peut se féliciter de cette avancée, nous sommes encore loin des 500 bénéficiaires annoncés.

Il apparaît donc que le RSA jeunes n'est pas adapté à la réalité de la situation des jeunes chômeurs qui se trouvent souvent être les victimes d'une grande précarité. Comment peut-on concevoir qu'un jeune, qui se donne les moyens de se former en alternance notamment, se retrouve écarté de ce dispositif, puisque l'on considère que les périodes de formation ne sont pas prises en compte ? Que dire également des jeunes dont le parcours professionnel chaotique les empêche de justifier de deux années d'activité sur les trois dernières années, lorsqu'ils ne leur manque que trois mois d'activité pour pouvoir bénéficier de cette aide?

Le message donné à notre jeunesse est ainsi jugé très négatif et ne redore en rien la place des jeunes au sein de notre société.

Il demande ainsi au Gouvernement que les critères d'attribution du RSA soient assouplis, afin de répondre à la philosophie première de ce dispositif : soutenir les jeunes précaires afin de leur permettre de se lancer plus aisément dans la vie active. Il demande que les droits soient ouverts aux jeunes justifiant, soit d'une formation en alternance, soit d'une expérience professionnelle de 12 ou 18 mois au lieu des 24 mois exigés, ou encore, d'une formation qualifiante.

Réponse de Personnes handicapées et lutte contre l'exclusion

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 19 novembre 2001 à 23h00
Similarité de la question: 85% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 décembre 2007 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 novembre 2002 à 23h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 novembre 2001 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 3 novembre 2021 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 septembre 2010 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%