Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Nombre d'internes en ophtalmologie

Question écrite de M. Jean-Claude Lenoir - Affaires sociales et santé

Question de M. Jean-Claude Lenoir,

Diffusée le 31 août 2016

M. Jean-Claude Lenoir attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'évolution du numerus clausus appliqué à l'ophtalmologie dans le contexte actuel de pénurie de praticiens pratiquant cette spécialité. Comme l'a confirmé une enquête publiée par l'UFC - Que choisir en juin 2016, l'ophtalmologie fait partie des spécialités médicales les plus difficilement accessibles.

Le délai moyen d'attente pour un rendez-vous s'élève aujourd'hui à 100 jours. L'ophtalmologie est en outre l'une des trois spécialités auxquelles plus de 8 Français sur 10 n'ont pas accès sans dépassements d'honoraires à moins de 45 minutes de leur domicile. C'est aussi l'une de celles qui connaissent la plus forte inflation tarifaire : le tarif moyen d'une consultation chez les ophtalmologistes a ainsi progressé de 3,5 % quand l'inflation ne dépassait pas 1 % sur la même période.

Cette situation ne pourra que s'aggraver dans les prochaines années du fait non seulement des besoins croissants liés au vieillissement de la population mais aussi d'une démographie médicale très défavorable. En effet, le nombre d'internes formés à cette spécialité est loin de compenser les quelque 200 à 250 départs en retraite enregistrés chaque année : en l'état, le déficit s'accroît tous les ans de près de 100 praticiens.

Or, c'est dans ce contexte que le nombre de postes ouverts en ophtalmologie va diminuer à la rentrée 2016, mettant fin à la progression lente mais régulière du numerus clausus appliqué à cette spécialité ces dernières années. Cette situation risque de mettre la santé visuelle de nombreux Français en danger sur l'ensemble du territoire.

C'est pourquoi il souhaiterait connaître les dispositions que le Gouvernement compte prendre pour enrayer l'aggravation du déficit d'ophtalmologistes.

Réponse de Affaires sociales et santé

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 19 janvier 2002 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 18 septembre 2017 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 janvier 2003 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 janvier 2003 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 janvier 2003 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 janvier 2003 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%