Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Nouvelle implantation de la Socomec de La Souterraine (Creuse) à Bessines (Haute-Vienne)

Question écrite de - Industrie

Question de ,

Diffusée le 22 mars 1989

M. Michel Moreigne demande à M. le ministre de l'industrie et de l'aménagement du territoire de bien vouloir lui indiquer les raisons qui ont fait préférer l'implantation de la Socomec de La Souterraine (Creuse) à Bessines (Haute-Vienne) plutôt qu'à Guéret, chef-lieu du département de la Creuse. Il lui demande de bien vouloir lui indiquer si l'implantation de cette unité industrielle à Bessines participe de façon significative au plan de restructuration de la Cogéma (Compagnie générale des matières nucléaires) et de lui indiquer si les aides de l'Etat et du plan social de la Cogéma auraient pu être attribuées au site de Guéret.

Réponse - Industrie

Diffusée le 17 mai 1989

Réponse. - A la suite de la signature d'importants contrats de sous-traitance avec l'industrie automobile, la société Socomec a fait part aux pouvoirs publics d'un projet d'extension par la création d'une nouvelle unité de production. Estimant ne pouvoir réaliser cette extension sur le site de La Souterraine ou sur un autre site de la Creuse, les dirigeants de l'entreprise ont identifié un certain nombre d'implantations envisageables en France, tout en marquant une nette préférence pour le voisinage de Limoges, en l'occurrence Bessines.

Ce parti étant pris, les pouvoirs publics ont décidé de soutenir ce projet, par le dispositif des aides à l'aménagement du territoire. De son côté, la Cogéma, engagée dans un programme de réduction de ses effectifs (environ 150 emplois) dans sa division minière de la Haute-Vienne, a accepté d'apporter une contribution à cette implantation qui devrait créer en deux ans un potentiel d'activité comparable à celui qu'elle est amenéeà supprimer.

Cette intervention traduit la volonté de la société de participer directement à la reconversion d'un bassin d'emplois où elle est présente de longue date et sur lequel la réduction de son activité aura un impact sensible ; à ce titre le département de la Creuse n'aurait pu être justiciable d'une telle intervention.

Questions similaires

Déposée le 25 avril 1990 à 22h00
Similarité de la question: 95% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 octobre 2001 à 22h00
Similarité de la question: 48% Similarité de la réponse: 38%
Déposée le 19 novembre 2005 à 23h00
Similarité de la question: 34% Similarité de la réponse: 33%
Déposée le 31 août 1994 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 27 mars 1991 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 54%
Déposée le 20 janvier 1999 à 23h00
Similarité de la question: 52% Similarité de la réponse: 65%