Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Panneaux électoraux

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Intérieur

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 19 juillet 2007

M. Jean Louis Masson attire l'attention de Mme la ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales sur le fait que certaines communes n'ont toujours pas un nombre suffisant de panneaux électoraux. Dans ces conditions, il est fréquent qu'elles divisent les panneaux en deux, mais cela ne correspond plus à la taille des affiches, lesquelles se superposent.

Afin d'éviter de générer des conflits entre les militants des différents candidats, il souhaiterait qu'elle lui indique si l'administration préfectorale ne pourrait pas veiller à ce que les communes fassent preuve d'un respect plus scrupuleux de la législation.

Réponse - Intérieur

Diffusée le 19 juillet 2009

Avant le décret n° 2006-1244 du 11 octobre 2006, le code électoral fixait une taille pour le calcul du tarif de remboursement des affiches électorales, mais aucune disposition ne limitait la taille de ces affiches, ce qui pouvait conduire à ce que certaines d'entre elles débordent des emplacements réservés aux candidats.

Le Conseil constitutionnel avait d'ailleurs relevé cette difficulté dans sa décision du 7 novembre 2002 portant observations sur l'élection présidentielle des 21 avril et 5 mai 2002. Le décret du 11 octobre 2006 a complété l'article R. 27 du code électoral en précisant que les affiches doivent avoir une largeur maximale de 594 mm et une hauteur maximale de 841 mm.

Dès lors, les communes doivent faire en sorte que les emplacements d'affichage aient au moins cette taille, et les préfets sont effectivement chargés de leur rappeler leurs obligations en la matière. À ce jour, aucun cas d'emplacement de dimensions inférieures à celles indiquées n'a été signalé. Par contre, des superpositions d'affiches ont été signalées lorsque des candidats ont interprété les dispositions de l'article R. 39 du code électoral qui permettent le remboursement de deux affiches identiques d'un format maximal de 594 841 millimètres, comme leur donnant droit de coller simultanément deux affiches identiques de ce format, au besoin en empiétant sur les emplacements dévolus aux autres candidats.

Or ces dispositions n'ont pas pour objet d'inviter à l'affichage simultané de deux affiches identiques, ce qui en termes de propagande électorale ne présente guère d'intérêt, mais visent à permettre un remboursement du remplacement de l'affiche électorale lorsqu'elle a été dégradée au cours de la campagne électorale, soit du fait des intempéries, soit du fait d'un acte incivique.

Il convient de souligner que tout empiétement sur les emplacements dévolus aux autres candidats est passible d'une amende de 9 000 euros, en application des dispositions combinées des articles L. 51 et L. 90 du code électoral.

Questions similaires

Déposée le 6 août 2014 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 78%
Déposée le 19 juillet 2007 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 19 août 2012 à 22h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 18 janvier 2023 à 23h00
Similarité de la question: 36% Similarité de la réponse: 50%
Déposée le 22 mai 2019 à 22h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 76%
Déposée le 19 juillet 2021 à 22h00
Similarité de la question: 19% Similarité de la réponse: 0%