Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Persécutions subies par les chrétiens d'Irak

Question écrite de M. Roger Madec - Affaires étrangères

Question de M. Roger Madec,

Diffusée le 19 octobre 2011

M. Roger Madec attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et européennes sur la situation préoccupante des persécutions subies par les chrétiens d'Irak.

L'attentat à la veille de la Toussaint dans une église chrétienne de Bagdad n'est pas un geste aveugle du terrorisme mais une négation de la constitution irakienne qui prône en son article 2, alinéa 2, un Irak ouvert où les droits de toutes les minorités seraient respectés dans la pratique.

L'Irak reste le pays du Moyen-Orient qui a connu la plus forte augmentation de la persécution à l'encontre de sa population chrétienne.

La France qui a offert son hospitalité à plus de 1 300 chrétiens d'Irak depuis 2008 doit se montrer protectrice de cette population dans ses relations bilatérales avec ledit pays. Il lui demande donc de lui préciser sa position sur ce dossier.

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 19 novembre 2001

1. Comme le fait remarquer l'honorable parlementaire, les chrétiens d'Irak se trouvent actuellement dans une situation très préoccupante. La population chrétienne a diminué de moitié depuis 2003, se situant sans doute actuellement autour de 350 000 personnes. Depuis 2008, les attentats et les assassinats ciblés de chrétiens se sont multipliés notamment au nord du pays.

Ils ont connu une nouvelle recrudescence à compter de l'automne 2009. C'est une situation extrêmement grave qui retient toute notre attention. 2. Les attentats qui visent la communauté chrétienne sont en réalité des actions menées contre l'Irak, état en cours de reconstruction. Leurs auteurs ont la volonté délibérée de faire rebasculer le pays dans les luttes confessionnelles telles qu'il les a connues en 2006 et 2007.

Comme le souligne l'honorable parlementaire, la Constitution irakienne protège les chrétiens et l'ensemble des minorités religieuses. Les positions des autorités irakiennes sont sans ambiguïté : les attentats contre les chrétiens ont en effet été unanimement condamnés par les responsables politiques et religieux du pays. 3.

Comme l'a indiqué le ministre d'État, ministre des affaires étrangères et européennes, dimanche 28 novembre, à l'issue de son entretien avec le patriarche syriaque catholique d'Antioche, la France accorde la plus grande attention à la sécurité et à la protection des chrétiens d'Irak ainsi qu'à la place et au rôle des chrétiens d'Orient, en général, dans leur nation d'origine.

Elle est, en effet, convaincue que la présence, très ancienne, des chrétiens au Proche et Moyen-Orient, constitue pour ces régions une inestimable richesse et un signe de la capacité de ces sociétés à préserver, dans la tolérance, leur diversité. Aussi, souhaite-t-elle, en accord avec des responsables religieux de ces communautés et avec les autorités politiques, favoriser, notamment en Irak, le maintien des chrétiens dans leur pays, dans des conditions de vie normales et en harmonie avec les autres communautés. 4.

À cet égard, la France réitère son attente et sa confiance dans l'action déterminée et courageuse des autorités irakiennes pour assurer la sécurité de l'ensemble de la population irakienne, notamment celle des populations chrétiennes, et pour continuer le processus de redressement et de stabilisation du pays.

C'est naturellement dans cet Irak en voie de reconstruction que se trouve l'avenir des chrétiens d'Irak. C'est tout le sens de l'action que mène la France en matière de coopération et de formation dans les domaines de la sécurité et de la gouvernance et qui est appelée à se développer dans les années à venir. 5.

À titre exceptionnel, et en liaison avec les autorités irakiennes, la France reste naturellement prête à apporter une aide face à des situations d'urgence humanitaire. Comme elle l'avait déjà fait pour les victimes de l'attentat contre le ministère irakien des affaires étrangères, en août 2009, elle a ainsi organisé une opération d'évacuation sanitaire, en faveur de trente-cinq personnes blessées lors de l'attentat contre l'église Notre-Dame-du-Salut, le 31 octobre 2010.

Ces personnes sont aujourd'hui soignées dans les hôpitaux français. Dans le même esprit, une opération d'accueil en France de 150 chrétiens est en cours de réalisation. Elle s'inscrit dans le prolongement de l'initiative prise par le Président de la République, à l'automne 2007, d'accueillir à titre exceptionnel, en France, des Irakiens appartenant aux minorités religieuses vulnérables (chrétiens, sabéens, yézidis).

La France a reçu à ce jour 1 240 personnes. Il s'agit toujours de décisions exceptionnelles, concernant des personnes en situation de danger immédiat et avéré, dûment vérifiée. Il ne s'agit, en aucun cas, d'encourager le départ des chrétiens d'Irak.

Questions similaires

Déposée le 18 décembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 17 septembre 2014 à 22h00
Similarité de la question: 44% Similarité de la réponse: 78%
Déposée le 30 juillet 2014 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 18 décembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 30 juillet 2014 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 30 juillet 2014 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 69%