Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Planteurs de betteraves : règles communautaires d'étiquetage

Question écrite de - Droits des femmes

Question de ,

Diffusée le 29 juillet 1992

M. André Fosset appelle l'attention de Mme le secrétaire d'Etat aux droits des femmes et à la consommation sur les préoccupations et propositions des planteurs de betteraves s'exprimant dans le cadre de la commission interdépartementale betteravière (CIB). Il lui demande de lui préciser la suite qu'elle envisage de réserver à la proposition tendant à ce que les règles communautaires d'étiquetage continuent de permettre d'informer pleinement les consommateurs sur la nature des ingrédients entrant dans la composition des denrées alimentaires en maintenant, d'une part, la désignation de la catégorie " édulcorants artificiels " et, d'autre part, la signification actuelle de la désignation de la catégorie " sucre ".

Ils demandent que tout édulcorant calorique, concurrent du sucre, soit soumis aux mêmes disciplines de maîtrise et aux mêmes charges financières.

Réponse - Droits des femmes

Diffusée le 21 octobre 1992

Réponse. - L'étiquetage des denrées alimentaires et le statut des édulcorants acaloriques sont régis par des directives européennes : directive 79-112/CEE du 18 décembre 1978 pour le premier ; directive 89-107/CEE du 21 décembre 1988 relative aux additifs et directive en phase finale d'élaboration spécifique aux édulcorants pour le second.

Ces textes, dont la transposition dans le droit national assure à la fois aux producteurs français des chances égales dans la compétition européenne et aux consommateurs de bonnes conditions d'information, précisent : que les édulcorants intenses sont des produits d'addition dont la présence doit être indiquée dans l'étiquetage des aliments sous la forme de leur catégorie (" édulcorants ") suivie du nom de la substance ; que la mention " sucre " ne peut être utilisée dans l'étiquetage que pour désigner l'une des formes de saccharose.

Pour ce qui est du régime économique des édulcorants caloriques, une prochaine révision de l'organisation commune de marché devrait permettre aux secteurs professionnels concernés de faire connaître leur approche.

Questions similaires

Déposée le 15 juillet 1992 à 22h00
Similarité de la question: 90% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 31 mai 2023 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 11 octobre 1989 à 23h00
Similarité de la question: 46% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 30 juin 1993 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 67%
Déposée le 23 octobre 2013 à 22h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 34%
Déposée le 4 août 1993 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 59%