Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Politique agricole commune et capacité professionnelle agricole

Question écrite de M. Jean-Claude Leroy - Agriculture, agroalimentaire et forêt

Question de M. Jean-Claude Leroy,

Diffusée le 6 mai 2015

M. Jean-Claude Leroy attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur l'un des critères d'obtention des aides de la politique agricole commune (PAC), à savoir la capacité professionnelle agricole.

En effet, en décembre 2014, des mesures spécifiques pour les jeunes agriculteurs concernant la nouvelle PAC 2015-2020 ont été annoncées. Le critère de la capacité professionnelle agricole sera appliqué à d'autres dispositifs. La majoration spécifique des aides PAC sur les 34 premiers hectares pour les nouveaux installés de moins de 40 ans ainsi que les autorisations de retournement de prairies liées à l'obligation de maintien des prairies permanentes seront notamment encadrées par ce critère.

Cette décision s'avère fortement préjudiciable pour le monde agricole, et ce alors que le nombre de paysans ne cesse de diminuer. Beaucoup de nouveaux agriculteurs installés sans la dotation au jeune agriculteur (DJA) vont se retrouver privés de ces majorations d'aides. Environ 2 000 personnes par an seraient concernées par cette forme de discrimination, remettant en cause leur installation agricole.

Aussi, il lui demande de bien vouloir lui faire connaître les mesures que le Gouvernement entend mettre en œuvre afin de remédier à cette situation.

Réponse - Agriculture, agroalimentaire et forêt

Diffusée le 10 juin 2015

Dans le cadre de la nouvelle politique agricole commune (PAC) pour la période 2015-2020, les États membres ont la possibilité de fixer certains critères pour l'attribution de droits à paiement de base (DPB) aux agriculteurs nouvellement installés. Après échanges avec les organisations professionnelles agricoles sur ce point, le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt a retenu de ne fixer aucun critère relatif à la capacité professionnelle agricole.

En effet, l'attribution de DPB doit pouvoir se faire au plus grand nombre possible d'agriculteurs. De plus, les agriculteurs déjà en place disposeront de DPB sans qu'une telle condition ne leur soit appliquée. Par ailleurs, certains dispositifs de la PAC sont ciblés sur un objectif d'installation des agriculteurs.

Dans ce cadre, il est important de s'assurer que les aides spécifiquement octroyées dans l'objectif d'encourager le renouvellement des générations en agriculture permettent de générer des projets viables. Une des conditions de cette viabilité est que le porteur de projet dispose d'un niveau de formation suffisant ou d'une capacité suffisante acquise par son expérience professionnelle.

C'est pourquoi un tel critère a été retenu pour l'attribution de la majoration des DPB pour les jeunes agriculteurs. Pour bénéficier de cette majoration, le jeune agriculteur devra disposer d'un diplôme de niveau IV ou bien il pourra valoriser les compétences acquises par son expérience professionnelle dans le secteur de la production agricole.

Cette condition sera appliquée de la même façon à tout agriculteur demandant à bénéficier de cette majoration.

Questions similaires

Déposée le 21 janvier 2019 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 18 septembre 2013 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 28%
Déposée le 4 mars 2020 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 5 avril 2023 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 58%
Déposée le 1 mars 2023 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 63%
Déposée le 3 septembre 1997 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 60%