Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Pratiques abusives en matière de restitution partielle des dépôts de garantie

Question écrite de Mme Catherine Troendlé - Logement

Question de Mme Catherine Troendlé,

Diffusée le 19 juillet 2011

Mme Catherine Troendle attire l'attention de Mme la ministre du logement et de la ville sur certaines pratiques abusives en matière de restitution partielle des dépôts de garantie. Elle lui expose en particulier les dérives constatées par l'association de consommateurs CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) qui découvrent que de nombreux bailleurs justifient les retenues sur le dépôt de garantie en présentant de simples devis, sans pour autant réaliser les travaux avant de procéder à la relocation du logement.

Par ailleurs, certains devis sont effectués par des sociétés du bailleur ou de son mandataire, laissant ainsi planer un doute quant à la réalité des sommes nécessaires pour procéder aux réparations dans le logement. De plus, il apparaît, dans la pratique, le montant des indemnités dues au locataire en cas de restitution tardive du dépôt de garantie étant très faible (quelques euros seulement), qu'elles n'incitent pas le bailleur à restituer le dépôt de garantie dans le délai de deux mois et n'indemnisent nullement le locataire du préjudice qu'il subit.

Compte tenu de cette situation, elle lui demande si elle envisage de prendre des mesures de nature à faire cesser ces abus.

Réponse - Logement

Diffusée le 19 août 2002

L'article 22 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs a été modifié par l'article 10 de la loi pour le pouvoir d'achat, adoptée définitivement par le Parlement le 31 janvier 2008. Il prévoit la possibilité pour le bailleur d'exiger, à la signature du contrat de bail, le versement d'un dépôt de garantie, étant précisé que celui-ci ne peut désormais être supérieur à un mois de loyer.

Ce dépôt de garantie est destiné à garantir l'exécution des obligations locatives du locataire, le propriétaire étant en droit de retenir toutes sommes dues à un titre quelconque si le locataire n'a pas exécuté ses obligations. La créance du locataire peut ainsi être constituée par des arriérés de loyer ou de charges, mais aussi par des réparations locatives, ces sommes restant dues devant être justifiées.

Toutefois, la Cour de cassation a précisé qu'il n'est pas nécessaire pour le bailleur de produire des factures de travaux acquittées pour justifier sa demande (Cour de cassation, 3e chambre civile, 3 avril 2001). Quant aux indemnités dues au locataire en cas de restitution tardive du dépôt de garantie, il n'apparaît pas pertinent d'en fixer le taux au delà du taux légal en vigueur.

En effet, le délai de remboursement du dépôt de garantie au locataire suppose que la régularisation des charges de copropriété soit intervenue avant cette restitution. Or, ce n'est pas toujours le cas, et les tribunaux admettent que le bailleur restitue au locataire sortant 80 % du dépôt de garantie dans ce délai et ne rembourse le solde dû qu'après la régularisation annuelle, sans intérêt.

Questions similaires

Déposée le 19 juillet 2011 à 22h00
Similarité de la question: 82% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 juillet 2011 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 juillet 2010 à 22h00
Similarité de la question: 83% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 juillet 2011 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 juillet 2011 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 juillet 2011 à 22h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 100%