Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Premier bilan de la mise en place de l'accord franco-allemand d'aide financière bilatérale aux coproductions cinématographiques

Question écrite de - Culture

Question de ,

Diffusée le 19 janvier 2012

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de Mme le ministre de la culture et de la communication sur l'information parue à la deuxième page du numéro 84 (23 juin 2001) de " La lettre d'information " de son ministère selon laquelle un accord franco-allemand d'aide financière bilatérale aux coproductions cinématographiques a été signé au Festival international du film de Cannes 2001.

Il la remercie de bien vouloir lui indiquer quel est le premier bilan de l'application de cet accord. La commission ad hoc chargée d'examiner les demandes de soutien financier a-t-elle été, à ce jour, créée ? Comment a-t-elle été constituée ? Quels objectifs lui ont été fixés pour l'année 2002 et quels moyens sont mis à sa disposition pour les atteindre ?

Réponse - Culture

Diffusée le 19 février 2002

L'honorable parlementaire a bien voulu appeler l'attention de la ministre de la culture et de la communication sur l'aide franco-allemande aux coproductions cinématographiques. Un accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République fédérale d'Allemagne relatif au soutien de projets de coproduction cinématographique a été signé à Cannes le 17 mai 2001.

Depuis cette date, la commission chargée d'examiner les projets a été constituée conformément aux dispositions de l'article 2 de l'accord. Elle comprend pour la partie française trois représentants désignés par le directeur général du Centre national de la cinématographie (Mmes Véronique Cayla et Margaret Menegoz, M.

Yves Marmion) et pour la partie allemande trois représentants désignés par le Film Förderungsanstalt (Mme Gisela Schroter, MM. Georg Alexander et Thomas Geyer). Cette commission s'est reunie à deux reprises au cours de l'année 2001, le 11 septembre à Berlin et le 12 novembre à Paris. Au cours de ces deux sessions, la commission a examiné dix projets de films coproduits par des producteurs des deux pays et a décidé d'accorder une aide à cinq de ces projets pour un total de 11 MF : " Tosca " de Benoit Jacquot, " Vingt-quatre heures de la vie d'une femme " de Laurent Bouhnik, " Deux " de Werner Schröter, " L'Eté d'Olga " de Nina Grosse, " Vivre me tue " de Jean-Pierre Sinapi.

Le budget de l'aide pour l'année 2002 devrait s'élever à 3 millions d'euros, abondé pour moitié par chacun des pays signataires. Bien qu'il soit à ce stade prématuré de dresser un premier bilan de cet accord, il semble que la qualité des projets soumis à la commission ainsi que leur caractère franco-allemand (choix des sujets, coopération entre producteurs installés de part et d'autre du Rhin) indiquent que l'objectif poursuivi - resserrer les liens entre la France et l'Allemagne dans le domaine du cinéma - trouve déjà à se concrétiser à travers les projets sélectionnés.

Questions similaires

Déposée le 19 février 2011 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 19 janvier 2012 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 76%
Déposée le 28 février 1990 à 23h00
Similarité de la question: 43% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 1 novembre 2000 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 1 mars 2000 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 29 janvier 2018 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 0%