Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Prérogatives du Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur et indépendance de l'évaluation des formations d'ingénieur et de gestion

Question écrite de M. Stéphane Piednoir - Enseignement supérieur, recherche et innovation

Question de M. Stéphane Piednoir,

Diffusée le 21 avril 2021

M. Stéphane Piednoir appelle l'attention de Mme la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, sur les conséquences de la loi n° 2020-1674 du 24 décembre 2020 de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 et portant diverses dispositions relatives à la recherche et à l'enseignement supérieur (LPPR) sur les formations des écoles d'ingénieurs et de commerce françaises.

L'article 16 de cette loi étend les prérogatives du Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES), chargé d'évaluer la qualité des formations dispensées par les universités. Son champ de compétences ne concerne donc pas les formations des écoles d'ingénieurs et de commerce qui sont respectivement évaluées et accréditées par la Commission des titres d'ingénieur (CTI) et la Commission d'évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG).

Ces commissions sont composées à parité de représentants du monde académique et du monde socioéconomique et développent ainsi des procédures et modalités d'évaluation adaptées à la spécificité des écoles de commerce et d'ingénieurs.

Ces commissions ont également un rayonnement international, puisque certains établissements de pays francophones comme la Suisse, la Belgique, de l'Afrique du Nord sont ainsi évalués et accrédités, à leur demande, par la CTI.

Pour ces raisons, il lui demande quelles garanties d'indépendance et d'autonomie de la CTI et de la CEFDG le Gouvernement entend apporter à ces deux instances, dans le cadre des modalités d'application de la LPR et dans l'exercice des prérogatives du HCERES.

Réponse de Enseignement supérieur, recherche et innovation

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 19 avril 2010 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 21 janvier 2015 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 17 juin 2015 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 18 mars 2019 à 23h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 15 septembre 2021 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 14 février 2022 à 23h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 100%