Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Prise en compte du particularisme des sapeurs-pompiers professionnels dans la réforme des retraites

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 19 mars 2007

M. Georges Gruillot appelle l'attention de M. le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité sur la réforme des retraites et plus particulièrement sur le cas des sapeurs-pompiers professionnels territoriaux. Ils représentent une catégorie d'agents très spécifique dans le paysage des fonctionnaires français.

En effet, les sapeurs-pompiers professionnels sont soumis à un dispositif dérogatoire contraignant puisqu'ils sont les seuls agents de la fonction publique territoriale à payer une " surcotisation " obligatoire de 2 %, se rajoutant aux 7,85 % de cotisation à la CNRACL. Cela leur permet un départ anticipé à 55 ans selon des conditions strictes, à savoir : avoir accompli trente ans de fonction publique, avoir été quinze ans sapeurs-pompiers professionnels et avoir cotisé cent cinquante trimestres.

Par conséquent, selon les syndicats, ce dispositif n'est plus satisfaisant, puisque les dernières recrues poursuivent des études de plus en plus tard. Or, selon les syndicats, aucun élément de la problématique sapeur-pompier professionnel n'a été pris en compte puisqu'ils ne sont toujours pas reconnus comme exerçant un métier pénible.

Aussi, il lui demande de bien vouloir lui préciser s'il est dans les intentions du Gouvernement de considérer le particularisme des sapeurs-pompiers professionnels lors de l'examen du projet de loi de réforme des retraites.

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 19 avril 2001

La situation particulière des sapeurs-pompiers retient toute l'attention du Gouvernement. Le dispositif de " surcotisation " obligatoire s'explique en raison de l'intégration de la " prime de feu ", représentant 19 % de leur traitement de base, dans l'assiette de calcul de leur pension. Par ailleurs, le ministère de l'intérieur a constitué un groupe de travail interministériel chargé de mener des réflexions sur le particularisme de cette profession.

Questions similaires

Déposée le 20 juillet 1994 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 26%
Déposée le 19 mars 2007 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 20%
Déposée le 26 juillet 1995 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 47%
Déposée le 19 novembre 2012 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 48%
Déposée le 9 novembre 1994 à 23h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 29%
Déposée le 19 mars 2009 à 23h00
Similarité de la question: 80% Similarité de la réponse: 100%